Action FDJ : une bonne et deux mauvaises nouvelles pour les particuliers !

Loto
© séb compiegne - stock.adobe.com

Un demi-million de Français ont réservé des actions de la Française des Jeux lors de la fenêtre dédiée, de 7 au 19 novembre. Rançon du succès : l’Etat a finalement vendu ses actions au prix fort, et tous les particuliers ne seront pas servis à hauteur de leur demande.

1 - Un prix fixé en haut de la fourchette

La fourchette de prix annoncée le 6 novembre était « entre 16,50 euros et 19,90 euros par action ». Soit « entre 16,17 euros et 19,50 euros » pour les particuliers, après la décote promise au grand public par Bercy. Les règles du jeu étaient connues d’avance : le prix définitif n’est dévoilé qu’à l’issue de la phase de réservation, notamment au regard de la demande.

Or, cette demande a été extrêmement importante. Les 501 000 particuliers et détaillants du réseau FDJ ont demandé pour 1,6 milliard d’euros. La demande totale grimpe même à plus de 11 milliards d’euros, en comptant les investisseurs institutionnels. Bruno Le Maire, le ministre de l'Ecnomie, a donc concédé fixer le prix dans le « haut de la fourchette », au maximum annoncé : 19,90 euros, soit 19,50 euros pour les particuliers.

2 - Un seuil abaissé de 5 000 à 2 000 euros

La note d’opération publiée le 7 novembre annonçait, pour les particuliers, un « ordre prioritaire » jusqu’à 5 000 euros. Le prospectus prévoyait évidemment des conditions permettant à l’Etat de revoir cette règle en cas de succès supérieur aux attentes. La règle a donc été revue, comme le précise l’Agence des participations de l’Etat (APE) dans un communiqué : les ordres prioritaires sont intégralement servis jusqu’à 2 000 euros. Quid des particuliers ayant réservé 5 000 euros en pensant être servis à 100% ? La fraction comprise « entre 2 000 euros et 5 000 euros a été servie à hauteur d’un pourcentage de 10% ». Plus concrètement : 2 100 euros d’actions FDJ si vous avez réservé 3 000 euros, et 2 300 euros si vous avez réservé 5 000 euros.

Au-delà de 5 000 euros ? « Les ordres et fractions non prioritaires n’ont pas été servis »

Et si vous avez versé plus de 5 000 euros ? Cette part de la réservation n’est pas honorée, comme l’explique l’APE : « Les ordres et fractions non prioritaires (A2, B et D2) n’ont pas été servis compte tenu du large succès 
de l’offre à prix ouvert. » Plus concrètement : là encore 2 300 euros si vous réservé pour 10 000 euros. Pour l'introduction en bourse, aucune personne physique ne va donc détenir plus de 117 actions FDJ.

Un peu plus de 40 millions d’actions ont été allouées aux actionnaires individuels et détaillants FDJ, ce qui représente 40,5% de l’opération de privatisation. Les particuliers ont ainsi acheté 712 millions d’euros d’actions Française des Jeux, pour 1,6 milliard d’euros souhaités.

200 euros réservés, 195 euros payés

Le système de réservation se faisait sur des multiples de 100, à partir de 200 euros. Le prix final (19,50 euros pour les particuliers) n'étant pas « rond », les actions effectivement acquises font l'objet d'un « arrondi inférieur », comme l'a confirmé Bercy à MoneyVox. « Pour 200 euros, un particulier sera bien débité de 195 euros. » Ainsi, pour 2 000 euros de réservation, un investisseur particulier se voit attribuer 102 actions FDJ, payées 1 989 euros. Le solde reste sur le compte espèces du compte-titres ou du Plan épargne en actions.

Par ailleurs, si vous avez réservé plus de 2 000 euros et que vous n'êtes pas intégralement servi, le montant « non honoré » va rester sur ce même compte espèces : vous pouvez contacter votre banque ou l'établissement financier pour l'affecter à d'autres titres ou pour rediriger cette somme vers votre compte bancaire.

3 - Un bon de 20% pour ses premiers pas en bourse !

Les épargnants particuliers ont donc acheté des actions FDJ au prix de 19,50 euros par action : si vous avez participé à cette opération, vous avez donc acheté une action d'une valeur de 19,90 euros à un prix légèrement réduit. Introduit à 19,90 euros sur Euronext, le titre « FDJ Promesses » (qui va rapidement devenir « FDJ ») a bondi à 23,95 euros dès l'ouverture ! Un bond de 20% qui s'explique par l'appétit des investisseurs institutionnels, faute d'avoir pu mettre la main sur un portefeuille suffisamment important lors de la phase de réservation. A l'issue de sa première journée de cotation, jeudi 21 novembre, le titre vaut 22,70 euros, en hausse de 16,41% par rapport à sa valeur d'introduction à la Bourse de Paris.

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / BL / Novembre 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 21 novembre 2019 à 10h38 - #1Luigi

Franchement c’est décevant l’orde A aurait dû être servi à 100%

Trouvez-vous ce commentaire utile ?28
Publié le 22 novembre 2019 à 16h33 - #2zozo83
  • Homme
  • PARIS
  • 54 ans

L'ETAT a toujours raison....

Trouvez-vous ce commentaire utile ?02
Publié le 22 novembre 2019 à 17h10 - #3Kay Lane

Ni de bonne ou mauvaise nouvelle pour moi qui n'ait pas acheté d'actions...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?42
Publié le 23 novembre 2019 à 14h26 - #4Tail
  • Homme
  • 52 ans

Plus qu'à attendre l'ajustement du marché...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 23 novembre 2019 à 15h35 - #5Dr_No
  • Homme

Tout simplement victime de son succès.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20

Ajouter un commentaire