Placements : la finance durable a mieux résisté à la chute des marchés

Une tirelire dans l'herbe
© Jakub Krechowicz - Fotolia.com

Une performance en baisse de 1% seulement, contre -11% pour le CAC 40 : les encours actions des fonds d’investissement socialement responsable (ISR) ont globalement mieux résisté à la chute des marchés en 2018, selon Novethic.

« L’année 2018 a été désastreuse pour les investisseurs en actions. Sauf pour le secteur de la finance durable, qui s’est révélé plus résilient et plus performant que le reste du marché ». Tel est le constat posé par Novethic, filiale de la Caisse des Dépôts chargée de la promotion de la finance durable, qui vient de dévoiler le bilan 2018 des 488 fonds responsables qu’elle recense.

Leurs encours ont ainsi progressé l’an passé de 11% pour atteindre 149 milliards d’euros, tandis que ceux de la gestion d’actifs traditionnelle baissaient de 6%. La performance globale moyenne du marché ISR, fonds monétaires inclus, a elle atteint 7%.

Les fonds thématiques ont le vent en poupe

L’année 2018 a été particulièrement favorable aux fonds thématiques. Novethic en recense 147 en 2018, contre 114 l’année précédente. « Plus parlants pour l’investisseur, puisqu’ils portent leur thème d’investissement dans leur titre, ils affichent une performance moyenne de 3,1% », indique Novethic. « La grande majorité de ces fonds sont investis en actions (90% de l’encours) et, là encore, ils surperforment le marché global (2,4%) ».

Ce sont surtout les 74 fonds verts qui attirent les investisseurs : ils représentent 62% du marché, détenant fin 2018 un encours de 23 milliards d’euros, en progression de 19,3% sur l’année. Les fonds sociaux - tournés vers la santé, l’emploi, la consommation responsable, la silver economy,- ou égalité femmes-hommes - sont en revanche plus à la peine, avec un encours en baisse de 5% en 2018, et une sous-performance de -5,4%.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Avril 2019