BforBank

Canada : taux directeur de la Banque centrale inchangé à 1,75%

Drapeau du Canada
© Huebi - Fotolia.com

La Banque centrale du Canada a annoncé mercredi le maintien à 1,75% de son taux directeur, conformément aux prévisions du marché, tout en faisant preuve d'un optimisme prudent sur l'évolution de la conjoncture économique mondiale.

Dans son communiqué, la Banque du Canada note « des signes d'une stabilisation de l'économie mondiale » et dit s'attendre à ce que la croissance « se raffermisse légèrement au cours des deux prochaines années ».

Ses décisions futures sur les taux d'intérêt seront cependant guidées par son évaluation de « l'incidence négative des conflits commerciaux » par rapport à l'économie canadienne, a souligné l'établissement.

A l'inverse de la plupart des banques centrales des pays développés qui ont abaissé leurs taux cette année, la Banque centrale canadienne a maintenu le sien inchangé depuis octobre 2018.

A l'étranger, ces baisses de taux ont soutenu les marchés financiers et diminué « les craintes d'une récession », même si « les conflits commerciaux continus et l'incertitude qui en découle pèsent toujours sur l'activité économique mondiale et demeurent la principale source de risque entourant les perspectives », précise la banque en allusion notamment aux tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

L'établissement prendre note du ralentissement de la croissance au Canada qui s'est établie comme prévu à 1,3% en rythme annuel au troisième trimestre, après un bond de 3,5% cet été. Elle souligne toutefois l'augmentation modérée des salaires, ainsi que les investissements en hausse dans le logement, soutenus par la croissance démographique et les bas taux hypothécaires.

La banque dit toutefois surveiller l'évolution des « vulnérabilités financières » des ménages, qui font face à un endettement record. Mais elle souligne aussi la « forte croissance inattendue » des investissements des entreprises.

L'inflation est restée stable au Canada à 1,9% en octobre pour un troisième mois consécutif, soit juste au-dessous de l'objectif de 2% de la banque centrale, ce qui cadre avec une économie tournant à « un niveau proche de sa capacité », selon l'établissement.

Pour la suite des choses, la banque surveillera notamment l'évolution des dépenses de consommation au Canada et l'activité dans le secteur du logement.

Pour l'économiste Andrew Grantham de la banque CIBC, le communiqué de la banque centrale semble « un peu plus mordant que ce que les marchés attendaient », rendant selon lui moins probable une baisse du taux directeur à court terme.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire