Hello Bank!

La banque centrale suisse n'exclut pas de baisser encore ses taux négatifs

drapeaux suisses
CC - Pixabay / Domaine Public

La Banque nationale suisse (BNS) est prête à abaisser encore son taux négatif de -0,75% pour lutter contre la surévaluation du franc suisse, a déclaré son président dans une interview publiée dimanche par la NZZ am Sonntag.

« Les taux d'intérêt pourraient encore rester bas pendant longtemps et un nouvel assouplissement de la politique monétaire pourrait s'avérer nécessaire », a expliqué Thomas Jordan dans les colonnes de l'hebdomadaire de langue allemande.

« Notre marge de manœuvre en matière de taux d'intérêt n'est pas illimitée, mais nous avons la possibilité d'effectuer de nouvelles baisses », précise-t-il.

Depuis janvier 2015, la BNS applique un taux directeur de -0,75% sur les avoirs que sont obligées de lui confier les banques et institutions financières. Il a pour effet de renchérir le coût des dépôts et ainsi de décourager les placements en francs suisses, une valeur refuge par excellence derrière laquelle les investisseurs viennent se retrancher en cas d'incertitudes sur les marchés.

L'Association suisse des banquiers (ASB) a contesté le mois dernier ces taux négatifs, estimant que cette « mesure d'urgence » imposée il y a bientôt cinq ans par la banque centrale suisse, risque d'avoir des effets secondaires « nocifs ».

M. Jordan ne croit pas cependant que les gens retireront leur argent des banques et l'amasseront chez eux si les taux d'intérêt baissent encore.

« Les coûts et les risques liés au stockage de liquidités sont plus élevés que les coûts des taux d'intérêt négatifs actuels », relève-t-il.

Les banques suisses ont tour à tour pris des mesures pour atténuer le taux négatif qui leur est imposé par la BNS.

En juillet, la première banque hélvétique UBS a annoncé à ses clients qu'un taux similaire de -0,75% s'appliquerait dès cet automne pour les dépôts de plus de 2 millions de francs suisses (1,8 million d'euros).

Credit Suisse, le numéro deux du secteur bancaire, a annoncé le mois dernier une mesure identique tant pour la clientèle privée que d'entreprise.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire