Hello Bank!

Billets de banque : 251 000 fausses coupures saisies depuis le début de l'année

Une caisse enregistreuse
© sp4764 - Fotolia.com

Plus de 250 000 billets contrefaits ont été retirés de la circulation durant les six premiers mois de 2019, selon la Banque centrale européenne. La coupure de 50 euros demeure la cible privilégiée des faux-monnayeurs.

La chasse aux faux billets porte ses fruits ! La probabilité d’avoir en sa possession une coupure contrefaite est en effet minime. C’est ce qu’il ressort des statistiques publiées ce 26 juillet par la Banque centrale européenne (BCE).

Durant les 6 premiers mois de 2019, 251 000 faux billets ont été saisis par les forces de l’ordre. Un chiffre en repli de 4% par rapport au semestre précédent et en diminution de 17% par rapport aux six premiers mois de 2018. Rapporté à la masse d’argent en circulation - 22 milliards de billets en euros pour une valeur totale de 1 200 milliards d’euros - le nombre de billets contrefaits s’avère donc très faible.

Facteur-clef de ce succès : le perfectionnement des techniques de fabrication. « La deuxième série de billets, baptisée « Europe », est encore plus sûre et contribue à maintenir la confiance du public dans la monnaie, se félicite ainsi la BCE. Les nouveaux billets de 100 et 200 euros, comportant des signes de sécurité améliorés, sont entrés en circulation le 28 mai 2019. La série Europe est désormais complète, après de nombreuses années de préparatifs et de coopération au sein de l’Eurosystème ».

Dans le détail, quelques coupures demeurent toutefois plus exposées à la fraude. Ainsi, 54,2% des faux billets interceptés au premier semestre copiaient des coupures de 50 euros. Vient ensuite le billet de 20 euros qui représente 28% des fausses coupures. Ces deux billets de banque représentent donc plus de 80% de la monnaie contrefaite ! Le billet de 100 euros, avec 10,4% des fausses coupures saisies, arrive à la troisième place.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Juillet 2019