Hello Bank!

La Poste lance une alternative à la carte bancaire pour les enfants

Vie de famille
© Konstantin Yuganov - Fotolia.com

Plus d’un an après l’avoir présenté au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, la start-up Jaab, née au sein de La Poste, lance son porte-monnaie électronique à destination des 8-14 ans. Pas besoin de confier un smartphone à l’enfant pour qu’il l’utilise !

Jaab est une jeune pousse interne au groupe La Poste. Elle va débuter la semaine prochaine la commercialisation de son outil de paiement éponyme pour les enfants et les adolescents, comme l’explique La Tribune ce 10 mai.

Présenté dès janvier 2018 au CES de Las Vegas, Jaab se veut une alternative à la monnaie sonnante et trébuchante, connectée mais pas trop ! En effet, alors que les outils de paiements électroniques s’utilisent traditionnellement avec un smartphone, le porte-monnaie électronique de La Poste se matérialise par un petit boîtier personnalisable. L’enfant peut y inscrire un pseudo et choisir la coque de son choix. Il peut ainsi décorer son Jaab avec des oreilles de panda, lui donner l’apparence d’un ballon de basket ou encore celle d’un requin. De quoi attirer l’œil des plus jeunes et susciter, au passage, la convoitise des copains !

Un porte-monnaie numérique plafonné à 30 euros

En pratique, l’outil permet de payer jusqu’à 30 euros uniquement dans les commerces équipés d’un terminal de paiement sans contact. Jaab ne s’utilise pas en ligne.

Là où le smartphone intervient, c’est uniquement du côté des parents qui rechargent le porte-monnaie via une application mobile, dans la limite de 250 euros. Compatible avec les iPhones et les smartphones Android, l’appli permet également de surveiller les dépenses de l’enfant ainsi que de bloquer les paiements.

Au quotidien, Jaab peut donc remplacer une carte bancaire tout permettant aux parents de garder facilement la main sur les achats réalisés. Autre atout : il est accessible dès 8 ans, quand les banques commencent à délivrer une carte de retrait à partir de 12 ans. Le bémol est en revanche son prix. Alors que les établissements bancaires fournissent le plus souvent gratuitement une carte aux enfants, Jaab est un outil payant. Le boîtier, en lui-même, coûte 30 ou 33 euros en fonction de la coque choisie. A cela, il faut ajouter des frais d’abonnement à hauteur d’un euro par mois, soit 12 euros par an.

Selon La Tribune, la start-up interne de La Poste espère séduire 10 000 familles d'ici la fin de l'année. « En France, les 8-14 ans représentent 6 millions d'individus. A l'échelle de l'Union européenne, c'est 45 millions de personnes. Nous aimerions séduire 20% de cette cible d'ici 5 ans », confie Maxime Perdu, cofondateur de Jaab.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Mai 2019