Fortuneo

BNP Paribas et Société Générale : de moins en moins de banquiers « millionnaires »

La Société Générale à la Défense en 2009
CC - Flickr / Bertrand Duperrin

8% de baisse à la Société Générale et 5% de baisse chez BNP Paribas : le bonus moyen des salariés les mieux rémunérés de ces deux grandes banques a nettement baissé en 2018, pour la deuxième année consécutive.

BNP Paribas compte 181 banquiers « millionnaires », c’est-à-dire disposant d’une rémunération annuelle supérieure à 1 million d’euros, en 2018. Un nombre en baisse depuis 2015 mais plus particulièrement depuis un an : BNP Paribas comptait 224 « millionnaires » en 2015, 215 en 2017 et donc 181 en 2018, selon les statistiques relevées par Les Echos, les banques étant contraintes de rendre ces données publiques depuis 2014. A la Société Générale, le nombre de salariés « millionnaires » décroit lui aussi depuis 2015 : ils sont 63 en 2018, contre 118 « millionnaires » 3 ans plus tôt.

La baisse du nombre de salariés disposant d’une rémunération annuelle de plus d’un million d’euros suit la diminution des bonus distribués aux banquiers dits « preneurs de risque », un ensemble plus large qui regroupe des salariés disposant de rémunérations annuelles dépassant le demi-million d’euros. Ces banquiers « preneurs de risque », qui ont la possibilité de prendre des positions sur les marchés ou qui disposent d’autorisation d’octroi de crédit, voient la part variable de leur rémunération s’éroder depuis 2 ans : -8% en moyenne à la Société Générale et -5% en moyenne chez BNP Paribas. Au global, la part variable représente ces dernières années près de la moitié de leur rémunération annuelle.

Le quotidien économique précise que les chiffres officiels de Natixis (groupe BPCE) devraient être publiés « dans les prochains jours ». En 2017, les bonus de Natixis avaient bondi de 11%, mais ils devraient s’inscrire « en forte baisse » en 2018 selon Les Echos.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Avril 2019