Fortuneo

Banque : moins bien rémunérées, les femmes sont plus souvent à découvert

Une femme devant un ordinateur
© goodluz - Fotolia.com

Près d’une femme sur deux confie avoir été au moins une fois à découvert lors des 12 derniers mois, contre 34% des hommes selon un sondage CSA pour Cofidis. Il s’agit plus d’une situation subie que d’un laisser-aller dans la gestion de compte.

Les femmes sont plus exposées que les hommes à des situations financières « tendues », constate Cofidis, qui a commandé une étude (1) sur les femmes et les finances à l’institut CSA en vue de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars.

Cette étude estime à 1 411 euros par mois en moyenne le revenu net mensuel des femmes en France, soit 802 euros de moins que les hommes (2 213 euros) ! Cette étude confirme les données récentes de l’Insee sur le sujet : à poste et temps de travail équivalents, hommes et femmes perçoivent des salaires relativement proches, mais tout de même légèrement supérieurs pour les hommes. En plus de cette inégalité salariale, « les femmes travaillent davantage à temps partiel (28% contre 8% pour les hommes) », comme le souligne Cofidis, ce qui creuse les inégalités : ces deux facteurs conjoints expliquent de si gros écarts de revenus.

Plus de difficultés pour les femmes célibataires

Les fins de mois difficiles sont donc plus courantes chez les femmes que chez les hommes : 47% des femmes interrogées par CSA déclarent avoir vu leur compte bancaire tomber dans le rouge lors de l’année écoulée, contre 34% pour les hommes. Les mères célibataires reconnaissent elles majoritairement avoir des difficultés financières : 56% d’entre elles affirment avoir été à découvert lors des 12 derniers mois.

A en croire cette étude, de nombreuses femmes auraient trouvé des parades pour vivre avec ces finances étriquées : trois quarts d’entre elles achètent des articles en solde ou en ventes privées, 64% ont recours aux promotions et prix cassés, ainsi qu’aux programmes fidélité. Et 60% des femmes sondées utilisent les sites de petites annonces et vides-greniers, aussi bien pour vendre que pour acheter, contre 40% des hommes.

Lire aussi : Ce que vous coûte réellement un découvert autorisé

(1) Etude réalisée en ligne (questionnaire auto-administré) du 22 au 29 janvier 2019 par CSA Research pour Cofidis France, auprès d’un échantillon représentatif (méthode des quotas) de 1 000 Français majeurs.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mars 2019