BforBank

La Banque Postale : 3 chantiers décisifs pour 2019

Agence Cherche-Midi de la Banque Postale à Paris
André Tudela – Photographe Le Groupe La Poste

En même temps qu’elle publiait des résultats 2018 en demi-teinte, La Banque Postale (LBP) a fait le point sur les chantiers à venir en 2019. Une année qui s’annonce charnière pour la banque publique. Voici pourquoi.

Lire aussi : La Banque Postale : des résultats 2018 « pas tous parfaits » mais « solides »

Le rapprochement avec CNP Assurances

Positionner La Banque Postale comme « un bancassureur puissant en France et en Europe, jouant un rôle majeur dans la finance citoyenne » : c’est l’objectif du rapprochement, annoncé en août 2018 par le gouvernement, entre LBP et son partenaire CNP Assurances, sous l’égide de la Caisse des dépôts (CDC).

« 2019 devrait marquer une année charnière pour [ce] grand projet », explique LBP dans un communiqué, qui rappelle que l'opération « s’inscrit dans le cadre plus général d’une montée au capital de la Caisse de Dépôts dans Le Groupe La Poste ». Pour accompagner ce développement, La Poste va renforcer les fonds propres durs de LBP, en procédant « au premier semestre 2019 à une augmentation de capital ». Une opération soumise toutefois « à l’autorisation de la Banque Centrale Européenne ».

Ma French Bank

Parmi les rares grandes enseignes de la banque de détail à ne pas posséder de marque 100% numérique, La Banque Postale va combler ce manque avec le lancement de Ma French Bank. Une néobanque « accessible sans conditions de ressources [qui] proposera des services utiles et innovants, (….) notamment aux 18-35 ans connectés en permanence à leur communauté ».

Encore en phase de test, Ma French Bank devrait être disponible pour le grand public à l’été 2019. L’offre intégrera un compte courant permettant de « faire toutes ses opérations en temps réel », mais aussi d ucrédit renouvelable et du financement participatif avec KissKissBankBank, filiale de LBP.

Plus d’infos sur Ma French Bank

Modernisation de l’offre

Ma French Bank sera la tête de proue d’un effort plus général de modernisation de l’offre de La Banque Postale, peu réputée pour son agilité numérique. De « nouvelles fonctionnalités digitales » verront ainsi le jour, à destination des particuliers mais aussi des personnes morales. Les premiers pourront profiter prochainement de nouveaux moyens de paiement numériques, du crédit immobilier 100% en ligne et de nouveaux parcours clients en assurance dommages, en épargne et en crédit à la consommation ; les seconds d’une « refonte de la banque en ligne » et du « lancement d’un application mobile dédiée ».

D’autres chantiers seront moins visibles. Pour « améliorer son efficacité opérationnelle » et « mieux maîtriser ses coûts », La Banque Postale va aligner ses « processus industriels (…) sur les meilleurs standards du marché dans de nombreux domaines : traitement de chèque, simplification du solde client … ».

130 000 clients fragiles accompagnés depuis 2013

Banque financée par des fonds publics, La Banque Postale est dépositaire d’une mission de service public en matière d’accessibilité bancaire. En attendant la tenue, le 17 avril 2019 , de ses 3e Assises de la Banque Citoyenne, où elle fera le point sur ses engagements et initiatives en la matière, LBP annonce que sa « plateforme d’orientation bancaire » à destination des clients fragiles financièrement, baptisée « L’Appui », a accompagné depuis sa création en 2013 « plus de 130 000 clients ».

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Février 2019