Hello Bank!

Banque mobile : les Français de plus en plus accros aux applis financières

Femme utilisant son smartphone
© leungchopan - Fotolia.com

Le téléchargement et l’usage des applis financières ont fortement progressé en 2018, selon App Annie, signe que les Français développent des nouveaux usages en la matière. Les fintechs tirent particulièrement leur épingle du jeu.

Au 1er semestre 2018, les Français équipés d’un smartphone Android - la majorité - ont passé 35 millions d’heures, en tout, sur des applications financières, selon App Annie, une société états-unienne spécialiste du sujet. Un chiffre en hausse de 37% par rapport aux six mois précédents, qui montre que ces applis permettant de suivre ses comptes, de gérer des budgets, de payer ou d’investir entrent dans les mœurs.

Autre indice, également mis en évidence par App Annie : entre 2016 et 2018, le nombre de téléchargements d’applications bancaires a progressé en France de 60%. Une croissance qui situe l’Hexagone un peu en-dessous de l’Allemagne ou des Etats-Unis, mais au dessus de la Grande-Bretagne ou du Canada. C’est toutefois dans les pays émergents, où les réseaux d’agences sont généralement plus lâches, que les applications bancaires connaissent le succès le plus foudroyant : en Inde (+225%) et au Brésil (+110%) notamment.

Cette croissance des téléchargements s’accompagne d’une hausse de la fréquence d’usage. En 2018, les Français ont consulté en moyenne 6 fois par semaine une application financière sur leur smartphone, proche de la moyenne mondiale (7 fois). Pas seulement pour vérifier leur solde : ils sont de plus en plus friands de services nouveaux et enrichis. Ce sont ainsi les applications des fintechs qui ont connu en 2018 les croissances les plus fortes en termes de téléchargement : agrégation de comptes (Bankin’, Linxo), paiements (Lydia, Lyf Pay) ou encore néobanques (Revolut, Orange Bank, N26).

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Janvier 2019