BforBank

LCL va distribuer le compte Eko du Crédit Agricole

Une agence LCL en 2015
© cBanque - BL

A partir de mars 2019, l’ex-Crédit Lyonnais va proposer un compte bancaire d’entrée de gamme, réplique de l’offre Eko de sa maison-mère, le Crédit Agricole. En parallèle, le Crédit Agricole annonce un nouveau plafond des frais d’incident pour ses clients précaires.

Une carte, une appli, une agence pour 2 euros par mois : le compte Eko lancé par le Crédit Agricole il y a tout juste un an a trouvé son public. A la fin octobre, la banque verte recensait 64 000 souscriptions en seulement 10 mois, soit 8% des demandes d’ouverture de compte du Crédit Agricole. Fort de ce succès, le groupe va décliner Eko dans sa filiale LCL.

Hormis son nom - LCL Essentiel - rien ne changera ! Cette offre d’entrée de gamme sera également facturée 2 euros par mois, soit 24 euros par an, et comprendra un compte sans découvert possible, une carte bancaire à autorisation systématique et l’accès à la gamme de produits bancaires (épargne, assurance, crédit conso et immobilier) de l’ex-Crédit Lyonnais. De plus, tout comme les clients d’Eko, ceux qui souscriront à LCL Essentiel pourront pousser les portes de leur agence de rattachement afin de rencontrer un conseiller.

En savoir plus sur le compte Eko by CA

Baisse du plafond des frais d’incident pour l’offre « Budget Protégé »

Dans le communiqué annonçant ce lancement, le Crédit Agricole présente LCL Essentiel comme une réponse aux difficultés financières des clients fragiles, en complément du plafonnement à 25 euros des frais d'incident pour les clients fragiles. En ce sens, le groupe bancaire annonce en parallèle d’autres mesures destinées aux personnes précaires.

Ainsi, à partir de l’année prochaine, les clients ayant souscrit au compte « Budget Protégé » – une offre groupée à 1 euro par mois destinée aux interdits bancaires et aux surendettés – verront leurs frais d’incidents plafonnés à 20 euros par mois et 200 euros par an, contre 30 euros par mois jusqu’à présent.

Ce plafonnement global prendra en compte une dizaine de lignes tarifaires : les commissions d’intervention, les rejets de chèques, de prélèvements et de non-exécution de virements, les lettres d’information pour chèques sans provision et compte débiteur non autorisé, le blocage de la carte bancaire ainsi que la déclaration des incidents de paiement à la Banque de France.

Par ailleurs, avant l’annonce du président Macron, le 11 décembre dernier, du gel des frais bancaires, certaines banques régionales du Crédit Agricole s’étaient également engagées à plafonner les frais d’incident pour les clients non-fragiles. 300 euros par mois : c’est le maximum qui sera facturé aux détenteurs d’un compte courant au Crédit Agricole Ille-et-Vilaine, Val de France ou encore Centre-Est, s’ils initient une opération alors que leur compte est à sec.

Lire à ce propos : Les frais d'incident plafonnés pour les clients du Crédit Agricole de certaines régions

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Décembre 2018