BNP Paribas

La Banque de France « n'abandonnera jamais le cash et les billets »

Planche de billets de 20 euros (2015)
CC ECB/Flickr

En déplacement aujourd’hui en Auvergne, le gouverneur de la Banque de France a rappelé la volonté de l’institution de maintenir la production de pièces et de billets en France.

En visite en Auvergne aujourd’hui, François Villeroy de Galhau a tenu à rassurer ceux qui s’inquiètent d’une société sans cash. « La Banque de France n’abandonnera jamais le cash et les billets », a expliqué le gouverneur de la Banque de France au quotidien régional La Montagne. « La confiance dans la monnaie passe par la liberté de choix des Français quant à leurs moyens de paiement : cette liberté est donc au cœur de notre mission ».

La Banque de France s’apprête à investir près de 200 millions d’euros pour la refondation de son site de Vic-Le-Comte, dans le Puy-de-Dôme. Objectif : disposer en 2023 d’une nouvelle imprimerie, la « plus moderne d’Europe », plus respectueuse de l’environnement, tout en diminuant les coûts de production.

Hausse de l’usage des billets comme moyen d’épargne

Les usages du cash sont toutefois en mutation, a reconnu le gouverneur. « Sur l’évolution des volumes de billets, nous distinguons la détention et l’usage. La détention, c’est le stock comme moyen d’épargne. Cette demande continue à augmenter pour les billets en euro, de plus de 4 % en 2017, y compris en dehors de la zone euro. Notre hypothèse est que cette demande va continuer à croître. Et c’est ce stock qui importe pour la fabrication des billets. »

Dans le même temps, « l’usage du billet comme moyen de paiement (…) a lui tendance à diminuer même s’il reste très majoritaire en nombre de transactions », a poursuivi Villeroy de Galhau. « Les Français utilisent davantage leur carte, dont le sans contact, et leur mobile. Cette tendance influe sur un autre de nos métiers, celui des caisses qui assurent la distribution des billets sur le territoire. Dans ce domaine, nous adaptons notre réseau de caisses et centres fiduciaires depuis quinze ans. Nous devons continuer à le faire. »

Pour aller plus loin : « Le cash fait de la résistance »

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Novembre 2018