Fortuneo

Après Boursorama Banque, le Crédit du Nord se met aux virements multibanques

Crédit du Nord

Les clients de l’enseigne peuvent désormais initier des virements depuis des comptes externes via leur espace personnel Crédit du Nord. Celle-ci est, après Boursorama, la deuxième banque à proposer ce service en France.

Plus d’un an après Boursorama Banque, c’est au tour du Crédit du Nord, autre filiale de Société Générale, de proposer le virement interbancaire externe. Concrètement, ce service permet aux clients des banques du groupe (Tarneaud, Courtois, SMC, Kolb, Crédit du Nord, Laydernier, Rhône-Alpes et Nuger) de débiter un compte détenu dans une enseigne concurrente pour envoyer de l’argent vers un compte bénéficiaire déjà enregistré, le tout en se connectant uniquement sur l’application ou le site web du Crédit du Nord.

Quatorze établissements sont, pour l’heure, éligibles à ce service. Il s’agit du Crédit Mutuel, de la Banque Postale, de la Société Générale, de la Caisse d'Epargne, de BNP Paribas, du Crédit Agricole, de LCL, de la Banque Populaire, de HSBC, du CIC et des banques en ligne Hello Bank, Monabanq, ING Direct et BforBank.

Un service inauguré par une fintech

Boursorama Banque et le Crédit du Nord ne sont pas les premiers établissements à proposer la mise en place de virements depuis un compte externe. L’agrégateur indépendant Bankin’ a, lui, sorti cette fonctionnalité début 2017.

L’enjeu : la fidélisation des clients

Ce nouveau service vient compléter la fonctionnalité d’agrégation de comptes, Synthèse Multibanque, lancée en novembre 2016 par le Crédit du Nord. Pour rappel, cette dernière permet de voir les encours et les opérations intervenant sur des comptes détenus dans d’autres établissements. « Le virement multibanque enrichit notre offre de service pour simplifier toujours plus la vie de nos clients. […] En tant que tiers de confiance, la consultation et la gestion des comptes se fait en toute sécurité », souligne dans un communiqué Gerald Manzanares, directeur marketing du groupe Crédit du Nord.

La mise en place de ce service est par ailleurs une réponse à la deuxième directive européenne sur les moyens de paiement (DSP2), dont la transposition en droit français a été adoptée cette semaine par le Sénat. Celle-ci vise à ouvrir l’accès des comptes afin de développer et créer de nouveaux services. Ainsi, en proposant la consultation des comptes et l’initiation de virements depuis une seule interface, l’enjeu pour le Crédit du Nord est, d'une part, de mieux connaître le comportement de ses clients et, d'autre part, de faire en sorte qu’ils utilisent seulement ses outils, et non ceux d'une fintech ou d'une autre banque.

Plus d'infos sur le groupe Crédit du Nord

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Juillet 2018