Impôt : un demi-million de déclarations de revenus erronées envoyées par courrier

Taxes et impôts
© Richard Villalon - Fotolia.com

Suite à un bug informatique, un demi million de contribuables vont recevoir une déclaration de revenus pré-complétée erronée. Une erreur que ces derniers devront corriger au risque de subir un redressement fiscal.

Comme chaque année, à la mi-avril, les particuliers reçoivent leur déclaration d’impôt sur le revenu. Celle-ci est pré-remplie grâce aux informations transmises à l’administration fiscale par les employeurs, les caisses de retraite ou encore l’Urssaf. Toutefois, cette année, ils doivent se montrer particulièrement vigilants... D’après une information du Canard enchaîné, 500 000 contribuables vont recevoir une déclaration de revenus sous-estimés à cause d’un problème informatique survenu le 15 mars.

A l’origine de ce bug, « un problème de transmissions de données fiscales » par la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), explique l’hebdomadaire satirique. Le logiciel de l’administration fiscale chargé d’effectuer le tri aurait oublié une partie des données de la Cnav. Résultat, « sur les 150 millions de données fiscales que nous traitons chaque année, trois millions [seraient] arrivées en retard », a ainsi précisé au Parisien un porte-parole de la direction générale des finances publiques (DGFIP).

Le fait que la Cnav soit impliquée ne signifie pas que seuls les retraités seront concernés par l’erreur. Au contraire, « il s’agit de données de salaires », précise la DGFIP. La caisse nationale ne regroupe en effet pas que des données sur la retraite. Elle centralise aussi des informations relatives aux revenus, aux cotisations sociales ou encore à certains revenus de placement.

Seuls les déclarants papier seront pénalisés

Toutefois, pour les contribuables ayant opté pour la déclaration de revenus sur internet, cette erreur passera inaperçue. « Pour les déclarations en ligne, les données ont été réimplantées », précise en effet l’administration fiscale. En revanche, les autres devront corriger manuellement leur déclaration. « Pour les 50% de contribuables restants, ceux qui vont recevoir leur déclaration papier incomplète, il faudra prendre en compte les correctifs envoyés courant avril par l’administration. » Sans quoi, ils s'exposent à un redressement fiscal.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Avril 2018