Fortuneo

Caisse d'Epargne : le point sur les fusions

  • Par
  • ,
Logo Ecureuil de la Caisse d'Epargne

Le groupe Banque Populaire-Caisse d’Epargne (BPCE) a entamé depuis 2014 une large opération de simplification de ses réseaux, qui passe notamment par des fusions entre ses banques régionales. Le point sur les nouvelles Caisses d'Epargne nées et à naître.

Début 2017, le groupe BPCE comptait 29 enseignes régionales, dont 16 Caisses d’Epargne. Selon son patron, François Pérol, ces dernières ne seront plus que 14, au maximum, d’ici 2020. Objectif de ces fusions : atteindre une taille critique permettant de s’adresser aux grosses entreprises régionales, faire des économies grâce aux synergies et mettre le réseau en cohérence avec les nouvelles régions administratives issues de la réforme territoriale de 2015.

Caisses d'Epargne Grand Est Europe

En chiffres

  • 1,7 million de clients (après fusion)
  • 436.000 sociétaires
  • 3.100 collaborateurs
  • 358 agences

Annoncé le 16 mai 2017, le rapprochement entre les deux Caisses d'Epargne de l'Est de la France, Alsace d'un côté et Lorraine Champagne-Ardenne de l'autre, aboutit à une fusion juridique en avril 2018. Les tarifs des deux caisses fusionnent d'ailleurs au 1er avril 2018. En attendant, Benoît Mercier, le président du directoire de Lorraine Champagne-Ardenne va piloter l'opération.

A terme, l'entité couvrira l'ensemble du territoire administratif de la nouvelle région Grand Est. Son siège sera situé à Strasbourg, la capitale régionale. BPCE s'engage toutefois à respecter les « bassins d'emploi » actuels des deux caisses et à maintenir ses implantations à Metz, Nancy et Reims, notamment.

Lire aussi : Une nouvelle Caisse d'Epargne du Grand Est en avril 2018

Caisse d’Epargne Hauts de France

En chiffres

  • 2,5 millions de clients
  • 450.000 sociétaires
  • 3.300 collaborateurs
  • 356 agences

Le projet, initié en février 2016, a abouti le 1er mai 2017. Depuis cette date, les Caisses d’Epargne Picardie et Nord France Europe ont définitivement fusionné pour former la Caisse d’Epargne Hauts de France, dont la zone de chalandise couvre précisément le territoire de la nouvelle région issue de la réforme de 2015.

Lire aussi : BPCE : la Caisse d'Epargne Hauts de France est née le 1er mai 2017

Caisse d’Epargne CEPAC

En chiffres

  • 2 millions de clients
  • 316.550 sociétaires
  • 3.500 collaborateurs
  • 319 agences
  • 715 millions d’euros de PNB

Depuis le 10 novembre 2016, la Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse, mieux connue sous le nom de CEPAC, a absorbé trois banques d’outre-mer, qu’elle avait rachetées en septembre 2015 pour 314 millions d’euros : la Banque de la Réunion (93.000 clients), la Banque des Antilles française (70.000 clients) et la Banque de Saint-Pierre et Miquelon (4.500 clients). Dans la foulée, début février 2017, la nouvelle entité a définitivement achevé la fusion, en changeant de nom pour adopter celui de « Caisse d’Epargne CEPAC ».

Lire aussi : Caisse d'Epargne : la Banque de la Réunion et la Banque des Antilles françaises disparaissent

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Octobre 2017