BforBank

« Ma Tante » : CMP Banque cède ses créances douteuses

Logo du Crédit municipal de Paris
DR

Depuis septembre 2015, le Crédit municipal de Paris a cessé l’activité commerciale de sa filiale bancaire CMP Banque. « Ma Tante » annonce une nouvelle phase dans la fermeture de CMP Banque avec le rachat des créances douteuses.

Le Crédit municipal de Paris, surnommé « Ma Tante », a annoncé lundi céder « un portefeuille de 5 564 créances d’une valeur de 70 millions d’euros à EOS Credirec, filiale groupe EOS en France ». Ce portefeuille rassemble les « créances douteuses et de surendettement » de CMP Banque.

En gestion extinctive, cette filiale de « Ma Tante » va continuer « d’assurer la gestion et le recouvrement du portefeuille sain mais cèdera au fur et à mesure ses nouvelles créances devenues douteuses à EOS Credirec ». Cette opération doit permettre à CMP Banque d’accélérer sa cessation d’activité complète.

EOS Credirec se présente comme le « leader de l’acquisition de créances non performantes en France ». Philippe Zamaron, directeur général de CMP Banque, se félicite d’avoir « trouvé avec EOS un partenaire solide capable de nous accompagner dans la gestion extinctive de nos encours ».

Lire aussi : Changements d'image et de stratégie pour le Crédit municipal de Paris

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Juillet 2017