Fortuneo

Compte courant : les 5 raisons qui plaident pour la multibancarisation

Femme choisissant une carte bancaire
© psphotography - Fotolia.com

Trois Français sur 10 possèdent plusieurs comptes courants, selon un récent sondage Ifop commandé par Anytime. Quelles sont leurs motivations ? Et quels usages en font-ils ?

31% : c’est le pourcentage exact des sondés (1) qui possèdent plusieurs comptes courants, hors comptes joints. 23% en déclarent deux, 8% trois ou plus. Parmi ces « multibancarisés », trois catégories socio-professionnelles (CSP) sont surreprésentées : les dirigeants d’entreprises (49%), les travailleurs indépendants (48%) et les cadres et professions intellectuelles supérieures (40%).

A l’inverse, les professions intermédiaires (65%) et les ouvriers (65%), ainsi que les salariés du secteur public (66%) sont plus présents parmi les 58% de Français qui ne possèdent qu’un compte courant. 11%, enfin, des sondés n’ont aucun compte courant.

Flexibilité de paiement

Qu’est-ce qui pousse les Français à multiplier les comptes courants ? La première motivation, citée par 30% des sondés, est de disposer de « plus de flexibilité de paiement », de pouvoir cumuler notamment les plafonds de paiements de plusieurs cartes bancaires. Dans le même état d’esprit, 29% le font « pour bénéficier des avantages proposés par différentes banques ».

Troisième motivation, citée par 11% des sondés - mais 68% des chefs d’entreprises et 55% des travailleurs indépendants - : posséder plusieurs comptes permet de gérer à part les dépenses liées à l’activité professionnelle. Enfin, 8% des Français concernés par la multibancarisation optent pour cette solution afin de gérer des « revenus issus d’activités non professionnelles (par exemple issus d’un site de l’économie collaborative) », et 7% « pour gérer l’argent de poche de [leurs] enfants ».

Un Français sur deux partage un compte avec son partenaire

48% des Français, plutôt agés et ruraux, disposent d’un compte joint avec leur partenaire. Quatre motivations principales :

  • pour optimiser la gestion du paiement des factures et dépenses du foyer (56%) ;
  • pour avoir une visibilité sur les dépenses du foyer (30%) ;
  • pour disposer de plus de facilités de paiement (21%) ;
  • pour garder une indépendance financière au sein du foyer sur son compte personnel (14%).

Des Français plutôt fidèles

Ce recours à la multibancarisation n’empêche pas les Français d’être généralement fidèles à leur banque principale. Sur les 58% qui ne possèdent qu’un compte courant, 68% n’en ont pas changé depuis 10 ans ou plus, principalement parce qu’ils n’en ressentent pas le besoin (62%). Les formalités administratives liées au changement de banque (citées par 9%) et la complexité à gérer plusieurs (7%) ne les dissuadent qu’à la marge. En revanche, ils sont finalement assez peu - un quart de l’échantillon - à expliquer qu’ils restent parce que les services proposés par leur banque actuelle leur conviennent.

(1) Etude réalisée par l'Ifop pour Aressy RP et Anytime, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas) par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing), du 22 au 23 février 2017.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Mai 2017

Commentaires

Publié le 5 juin 2017 à 10h05 - #1nono62
  • Homme
  • Arras
  • 58 ans

Sur les 3 comptes du foyer, 1 sert aux prêts et thésauriser, les 2 autres aux salaires dont l'un, en banque à distance où tout est gratuit... Finalement la concurrence me permet d'avoir des prix entre elles et c'est mon porte monnaie qui sourit 😉

Trouvez-vous ce commentaire utile ?