BforBank

La Société Générale devrait céder 20 à 25% d'ALD pour son entrée en Bourse

  • cBanque avec AFP
  • ,
Les tours de la Société Générale à la Défense en 2006
CC - Flickr / Olivier Passalacqua

Société Générale a confirmé jeudi le projet d'introduction en Bourse d'ALD Automotive, sa filiale de location longue durée de véhicules, qui devrait intervenir « dans les prochains mois » et se traduire par la cession de 20 à 25% des parts du géant bancaire.

Société Générale, qui avait annoncé l'opération en février dernier, lors de la publication de ses résultats annuels, « confirme son intention d'introduire ALD en bourse dans les prochains mois, sous réserve des conditions de marché », ont fait savoir la banque française et sa filiale dans un communiqué commun. « L'introduction en bourse devrait consister en la cession d'une participation de 20% à 25% par Société Générale », indique encore le document, précisant par ailleurs que les termes de l'offre seront décidés lors du lancement de l'opération.

La banque, qui avait déjà indiqué qu'elle comptait conserver la majorité du capital d'ALD, n'a dévoilé aucun détail sur le montant de la valorisation de sa filiale, basée en France, ni sur la place boursière où cette dernière serait cotée.

Miser sur l'essor des véhicules connectés

Depuis 2015, le gestionnaire de flottes automobiles a étendu son maillage international via des acquisitions et des partenariats en Europe comme en Amérique. En outre, Société Générale, qui a publié un bénéfice net en baisse de 3,2% en 2016 à 3,87 milliards d'euros, veut miser sur l'essor des véhicules connectés et électriques, pour développer l'activité de sa filiale. L'idée est de faire d'ALD Automotive, poids lourd du secteur de la location auto, qui gère actuellement 1,4 million de véhicules dans 41 pays, « un leader mondial des solutions de mobilité », avait expliqué en février Société Générale.

Pour cette année, ALD table notamment sur un bénéfice net en hausse d'environ 10%, une croissance de la flotte totale de véhicules d'environ 8% et une croissance du produit net des activités d'environ 8% également. Pour la période 2016-2019, le groupe automobile espère une croissance annuelle moyenne de la flotte de véhicules d'environ 8% à 10% ainsi qu'un résultat net en progression annuelle moyenne d'environ 7%.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.