Fortuneo

Comment les chatbots annoncent la banque de demain

  • Par
  • ,
Femme utilisant son smartphone
CC Ivan / Pexels.com

Interroger le solde de son compte courant grâce à Whatsapp ? Demander à Siri d’envoyer de l’argent à un ami ? Cela pourrait bientôt faire partie du quotidien des clients bancaires. Ces derniers mois, les initiatives se multiplient en effet dans le domaine des chatbots, ces programmes informatiques capables d’interagir avec nous par le biais de messageries.

Un chatbot, qu’est-ce que c’est ? Le mot est formé de la contraction des termes chat (ou tchat en français) et robot. Un chatbot (ou agent conversationnel) est ainsi un programme informatique capable de comprendre le langage dit naturel, celui que nous utilisons au quotidien, et donc d’interagir avec nous. Un des exemples les plus connus de ce type d’intelligence artificielle est Siri, l’assistant numérique vocal des iPhones. Mais ces robots peuvent également être embarqués dans des messageries, comme Messenger ou Whatsapp. En tant que nouveau canal relationnel, ces dernières ont en effet un énorme intérêt : elles sont massivement utilisées - plus d'un milliard d'utilisateurs, par exemple, pour Messenger - et notamment par la clientèle jeune.

Le paiement, service n°1 des chatbots financiers

L’émergence des chatbots est ainsi riche de promesses dans de nombreux secteurs commerciaux, et notamment pour les services financiers. Facebook l’a bien compris, en lançant en 2015 et pour l’instant seulement aux Etats-Unis, le paiement entre particuliers dans Messenger. Le paiement est d’ailleurs le principal usage de ces chatbots financiers aujourd’hui. Mais l’éventail des services potentiellement rendus par ces outils est beaucoup plus large : consultation et alertes sur solde, demande d’information, SAV, suivi de commande, voire conseils financiers…

Reste toutefois à développer ces outils. En France, aucune banque n’a encore annoncé quoi que ce soit de concret dans le domaine. Mais elles s’intéressent évidemment au sujet. D’autres acteurs, en revanche, en sont déjà arrivés au stade du bêta test. C’est le cas, notamment, de Bankin', la fintech spécialisée dans l’agrégation de données bancaires, qui a lancé fin septembre un chatbot fonctionnant sur Facebook Messenger. Celui-ci permet d’obtenir des informations sur son solde, ses dernières opérations, etc. Mais il est également capable de se comporter en coach financier, en proposant par exemple à l’usager de mettre de l’argent de côté sur la base de son solde.

Chez MasterCard début 2017

Autre initiative dans le domaine, celle de MasterCard. Le réseau de carte bancaire a annoncé fin octobre la mise à disposition de chatbots à destination des banques, et permettant « aux consommateurs d’effectuer des transactions, de gérer leurs finances et de réaliser leurs achats via des plateformes de messagerie », annonce un communiqué. Le bot bancaire de MasterCard sera ainsi testé à partir du début 2017, d’abord aux Etats-Unis, et fonctionnera sur les principales plateformes de messagerie, ainsi que par SMS.

Mise à jour (14/11/2016, 11h55) - La fintech française qui expérimente le chatbot est Bankin', et pas Linxo comme indiqué initialement.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Novembre 2016