Hello Bank!

La Banque Française Mutualiste affiche un résultat net 2015 en très légère baisse de 1,17%

  • Par
  • ,
BFM
BFM - DR

La hausse des frais généraux et les taux bas ont pesé sur les résultats de la banque mutualiste pour les agents publics. Mais grâce à une très bonne dynamique commerciale, BFM fait preuve de résistance selon un communiqué publié mercredi.

En 2015, la Banque Française Mutualiste a dégagé un résultat net de 16,9 millions d'euros contre 17,1 millions d'euros un an plus tôt. « À l’instar des autres banques de détail en France, les taux bas pèsent sur la marge d’intermédiation », explique l'établissement bancaire basé à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) pour encore quelques mois (1). « Les commissions sont quant à elles d’un niveau équivalent à celui de 2014. » Cela n'empêche pas son produit net bancaire (PNB) de reculer de 6% à 83,5 millions d'euros. En plus de ce PNB en baisse, deux autres éléments pèsent sur les résultats : les investissements pour le déploiement d'un système de gestion de la relation client (CRM) et le plan stratégique Ambitions 2020 en cours de déploiement. Sans surprise, le coefficient d'exploitation, qui mesure le rapport entre les charges et les produits de la banque, passe donc de 53,4% à 61,1%.

Ces résultats cachent une dynamique commerciale : « Près de 62.000 nouveaux comptes à vue Société Générale-BFM (2) ont été ouverts, ce qui représente une augmentation exceptionnelle de 33% par rapport à 2014 », annonce de manière mesurée la banque des agents de la fonction publique (hôpital, collectivités, éducation…) dans un communiqué. Parmi ces nouveaux comptes, et bien que les taux d'intérêts soient bas, il y a eu 16.309 titulaires de livrets BFM, ce qui a permis aux encours d'atteindre 2,66 milliards d'euros au 31 décembre 2015. Cela s'est également accompagné d'une progression de 5,9% de la production des prêts personnels portant le volume des crédits gérés à 1,85 milliards d'euros.

Sur la base de ces performances commerciales, la banque de la fonction publique affiche des ambitions élevées : 45.000 nouvelles ouvertures de compte sont attendues pour 2016, ainsi qu'une hausse de la production de crédits, sans que BFM ne livre d'objectifs chiffrés. « Ces objectifs seront portés par la refonte des processus d’instruction, un redéploiement de la force commerciale et le renforcement du partenariat avec Société Générale qui existe depuis 30 ans », développe BFM.

(1) La banque prévoit d'installer son nouveau siège rue de la Glacière dans le 13e arrondissement de Paris après des travaux de réhabilitation complète.

(2) BFM a noué un partenariat avec la Société Générale qui lui permet d'avoir un conseiller clientèle dédié dans chaque agence bancaire du réseau dirigé par Frédéric Oudéa.

Partager cet article :
Baptiste Julien BLANDET

© cbanque.com / BJB / Mai 2016