Hello Bank!

Le billet de 500 euros va devenir une pièce rare

distributeur de billets
CC - Flickr / françoiskarm

La Banque centrale européenne a annoncé l’arrêt de l’émission de billets de 500 euros, « vers fin 2018 », tout en confirmant que les billets en circulation resteraient valables « pour une durée illimitée ». La coupure devrait ainsi se faire de plus en plus rare.

Le conseil des gouverneurs de la BCE « a décidé de cesser définitivement la production du billet de 500 euros et d’exclure cette coupure de la série Europe, compte tenu des inquiétudes relatives aux activités illicites qu’elle pourrait faciliter », annonce la banque centrale dans un communiqué diffusé mercredi soir. L’émission de cette coupure, la plus grosse actuellement en circulation en Europe, doit s’arrêter « vers fin 2018, au moment où l’introduction des coupures de 100 et 200 euros de la série Europe est prévue ».

La BCE confirme par ailleurs que « l’émission des autres valeurs unitaires – de 5 à 200 euros – est maintenue ». Et l’institution monétaire affirme que le billet de 500 euros « gardera cours légal », « conservera toujours sa valeur », et pourra donc continuer à être échangé auprès des banques centrales de l’Eurosystème « pour une durée illimitée ».

« Lutter contre le blanchiment d’argent »

Sans surprise, le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau s’est félicité de cette annonce dans un communiqué séparé. En début de semaine, il s’était prononcé en faveur de la suppression de cette grosse coupure. « C’est une décision essentielle qui marque notre volonté de tout mettre en œuvre pour lutter contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme », a-t-il commenté. Les Français sont moins friands de grosses coupures que certains voisins européens. Les billets de 100, 200 et 500 euros ne représentent que 2% des prélèvements auprès de la Banque de France.

Lire à ce propos : Les Français adeptes des petites coupures

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mai 2016