BforBank

ING Direct : les clients sur le devant de la scène à l'Olympia

One Million Show ING Direct à l'Olympia, 26 novembre 2015
© cBanque - Vincent Mignot

ING Direct fêtait hier soir le passage du cap du million de clients, 15 ans après l’arrivée de la marque néerlandaise en France. Pour l’occasion, la banque en ligne avait investi l’Olympia pour une soirée de prestige où le client, dans la salle et sur scène, a été roi. Reportage.

« Nous ne regrettons vraiment pas d’avoir maintenu cette soirée. Merci à tous. » Il est 22h30 heures passées, et c’est avec une pointe d’émotion dans la voix que Sophie Heller, la directrice générale d’ING Direct France, vient remercier ses collaborateurs et invités, dans les coulisses de l’Olympia. Deux semaines à peine après la série d’attentats, à Paris et Saint-Denis, qui a endeuillé le pays, son soulagement est évident.

Ce « One Million Show », préparé depuis des mois par la banque en ligne, a en effet bien failli être annulé, comme tant d’autres spectacles parisiens. Ce n’est qu’après avoir sondé, un à un, leurs invités, et s’être assurée que l’immense majorité avait toujours l’intention de venir, qu’ING Direct a décidé de maintenir l’événement. Au final, 2.000 personnes environ ont répondu présent hier soir.

« Un cap important, pour nous et pour le secteur »

« ING Direct fête un million de clients ». Pour une fois, ce n’était donc pas le nom d’une vedette de la chanson qui barrait hier la fameuse enseigne rouge de l’Olympia, mais celui d’une banque. Une banque qui, rappelle Sophie Heller, avait « trois choses à fêter cette année ». Le 15e anniversaire de son arrivée en France, d’abord : banque d’origine néerlandaise, ING a débarqué dans l’Hexagone en 2000, avec un produit unique, le Livret Epargne Orange, vendu à l’époque surtout par téléphone et courrier postal. En guise d’apéritif, une rétrospective des pubs télé d’ING Direct a d’ailleurs permis de remonter le fil de cette courte histoire. Le lancement, ensuite, d’un nouveau produit, stratégique car très attendu de ses clients : le crédit immobilier. Le cap du million de clients, enfin, atteint au cours de l’été dernier. Une première pour une banque en ligne en France. « C’est un cap important, pour nous, mais aussi pour le secteur », estime Sophie Heller, « qui montre que quelque chose est vraiment en train de se passer ».

Mais pourquoi l’Olympia ? « Plutôt qu’une célébration en interne, nous avions envie de partager ce moment avec nos clients qui, après tout, sont à l’origine de notre succès » poursuit la directrice générale de la banque orange. Aux côtés des collaborateurs et des partenaires de la banque, les clients étaient ainsi en nombre dans la salle, certains tirés au sort, d’autres invités pour leur ancienneté, ou pour leur implication dans les bêta-tests des applications de la marque ou sur les forums de l’ING Direct Web Café.

Les clients dans la salle et sur scène

Plus original, les clients étaient aussi sur scène, aux côtés de l’animateur de la soirée, Denis « Koh Lanta » Brogniart. ING Direct a en effet fait le choix, très judicieux au final, de lancer cinq de ses clients sur la scène de l’Olympia pour qu’ils y racontent leur histoire. Des clients, sélectionnés en amont parmi 150 candidats et dûment préparés par une coach spécialisée dans la prise de parole en public, qui ont un point commun : celui d’avoir eu le courage de changer de vie. « C’est un thème qui résonne très fortement pour nous », explique Sophie Heller. « Tous nos clients ont en commun, après tout, cette volonté de prendre en main leur vie, d’être autonomes, indépendants et d’aller de l’avant. »

Dans un format proche des fameuses conférences TED (1), les cinq heureux sélectionnés se sont succédés sur scène durant plus d’une heure : Vincent, l’ingénieur qui, à 35 ans, a décidé de devenir médecin ; Hanh, brillante professeur de biotechnologie devenue présidente de Zébunet, une ONG spécialisée dans le microcrédit ; Stéphane, un banquier d’affaires reconverti dans la dégustation de vins ; et enfin Francis et Anaïs, père et fille, cadres qui ont ouvert, en famille, une boulangerie à Paris après que le premier a été licencié, à 57 ans. Des interventions souvent drôles, parfois émouvantes : une vraie réussite.

La tête d’affiche de la soirée, elle aussi, cadrait parfaitement avec le thème. François-Xavier Demaison, interprète notamment de Coluche dans le biopic réalisé par Antoine de Caunes, a également changé de vie. Au début des années 2000, après le 11-Septembre, il a en effet fait le choix de quitter sa vie de fiscaliste à New York pour devenir comédien, avec le succès que l’on sait. Hier, il a ravi les 2.000 spectateurs en présentant une sélection de ses sketches. « Vous avez l’air heureux. Normal, vous me direz, pour des gens qui ne voient jamais leur banquier », a-t-il lancé en guise de chute.

(1) Cycle annuel de conférence sur l'innovation, la technologie, le divertissement et le design, créé dans les années 1980 en Californie, et dont le principe (une personnalité, seule en scène, raconte son expérience au public) a essaimé depuis dans le monde entier.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Novembre 2015