Hello Bank!

Paiements : BPCE met des sous dans Le Pot Commun

Capture d'écran lepotcommun.fr
Capture d'écran lepotcommun.fr

S-money, la filiale spécialisée dans les paiements électroniques du groupe Banque Populaire-Caisse d’Epargne (BPCE), vient d’annoncer le rachat de lepotcommun.fr, un service de cagnotte en ligne. Elle devient ainsi, selon BPCE, le « leader du paiement communautaire en Europe ».

Un mois presque jour pour jour après l’annonce du rachat par le Crédit Mutuel Arkea de Leetchi, c’est au tour d’un autre poids lourd bancaire français de s’offrir sa cagnotte en ligne. BPCE a en effet annoncé aujourd’hui le rachat, via sa filiale S-money, du site lepotcommun.fr. Dans un premier temps, S-money acquiert 85% de la jeune pousse créée en 2011 et en possédera la totalité d'ici trois ans. Aucun montant n'a été divulgué.

Le Pot Commun permet aux particuliers, moyennant une commission de 2,9% sur les montants déposés, de collecter très simplement de l’argent en ligne, pour un cadeau d’anniversaire, un pot de départ ou une crémaillère. Fin 2014, le site avait participé à la consolidation du secteur en acquérant ses concurrents Bankeez et Commonbox. Il travaille déjà avec BPCE, qui fournit les comptes séquestres sur lesquelles l’argent collecté est déposé. Il revendique à ce jour plus de deux millions d'utilisateurs cumulés et indique avoir connu une croissance de son activité de 180% en 2014.

Les fondateurs du Pot Commun conservent la direction opérationnelle de l'entreprise et auront à mettre en place des synergies de coûts et de développement avec S-money. « L'intégration du savoir-faire des équipes du Pot Commun ouvre de nouveaux champs de collaboration pour développer et diversifier nos offres de manière encore plus innovante dans le paiement communautaire », s'est félicité Nicolas Chatillon, président exécutif de S-money. En faisant entrer lepotcommun.fr dans son giron, S-money espère créer le leader du paiement communautaire en France et en Europe. Pour cela, Le Pot Commun vient de lancer son activité en Espagne et vise « d'autres pays européens dès 2016 », souligne l'entreprise.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM avec AFP / Octobre 2015