CMP Banque va coûter 42 millions d'euros à la Ville de Paris

  • cBanque avec AFP
  • ,
logo crédit municipal de Paris
DR

La Ville de Paris va inscrire 42 millions d'euros à son budget supplémentaire 2015 pour recapitaliser le Crédit municipal de Paris et lui donner les moyens d'absorber la fermeture progressive de sa filiale bancaire de droit privé CMP Banque, a-t-on appris mercredi auprès de l'adjoint aux Finances de la mairie Julien Bargeton (PS).

Cette somme permettra de compenser la dévaluation de CMP Banque, de 60 à 18 millions d'euros, a expliqué Julien Bargeton. Le conseil d'administration de CMP Banque, spécialisée dans la restructuration de crédits, a décidé lundi de donner mandat à son directeur général pour qu'il étudie les conditions d'une extinction progressive de l'activité de l'établissement, a rappelé l'adjoint d'Anne Hidalgo. Un nouveau conseil d'administration devrait acter en juillet cette fermeture, a-t-il précisé.

CMP Banque a accumulé depuis 2011 des pertes s'élevant à 16,9 millions d'euros. Créée en 2005, la banque était alors un précurseur sur le marché de la restructuration de crédits pour les particuliers. Mais les évolutions réglementaires et le renforcement de la concurrence ont fragilisé le petit établissement, qui emploie 125 personnes.

La Ville s'est engagée dans un communiqué mardi à soutenir le Crédit municipal de Paris - plus communément surnommé « Ma tante » - pour qu'il puisse poursuivre ses activités de service public : activités de prêts sur gage, produits d'épargne solidaire, offres de microcrédit personnel, accompagnement des personnes surendettées. Elle s'est en outre engagée avec CMP Banque à ce que « soit proposée une offre d'emploi, dans le secteur privé ou dans le secteur public, à chacun des salariés ».

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.