BNP Paribas

BNP Paribas : Mobo, la solution d'encaissement sur mobile, est disponible

Mobo de BNP Paribas
Capture d'écran BNP Paribas/Youtube

Après 6 mois d’expérimentation, BNP Paribas annonce aujourd’hui le lancement officiel de Mobo, sa solution d’encaissement sur mobile. Destinée aux artisans, aux professions de services et aux petits commerçants, elle leur permet d’accepter facilement les paiements par carte en déplacement, et d’utiliser leur smartphone comme caisse enregistreuse.

Un petit boîtier noir connecté en bluetooth à un smartphone équipé de l’application (1) idoine : c’est l’équipement « simple, léger et sécurisé », décrit le communiqué de BNP Paribas, qui va permettre aux professionnels d’accepter, en déplacement, des paiements par carte grâce à Mobo.

Présenté en novembre 2013, en même temps que Paylib, expérimenté depuis, ce service d’encaissement sur mobile est désormais accessible aux quelque 580.000 clients pro de BNP Paribas. Il leur en coûtera 95 euros HT (45 euros HT jusqu'au 19 juillet) pour l’achat du boîtier et une commission proportionnelle de 1,90% sur les paiements encaissés. Contrairement aux terminaux de paiement classiques, Mobo a l’avantage de ne pas comporter de frais fixes - pas d’abonnement au service notamment.

Pour ce prix, les utilisateurs (qui seront nécessairement des clients BNP Paribas) pourront accepter les paiements par carte bancaire, y compris au domicile de leurs clients. Une fois la carte introduite dans le boîtier bluetooth et le code secret renseigné, le paiement est piloté par le smartphone, qui fait office de caisse enregistreuse. Depuis l’application Mobo, le professionnel peut également éditer et expédier par e-mail un ticket de caisse, constituer son catalogue de produits ou de prestations, gérer des remises et des promotions, et même entrer manuellement les paiements reçus en chèque ou en espèces.

Dans sa communication, BNP Paribas insiste sur le fait que Mobo est la « première solution bancaire d’encaissement mobile en France ». Elle ne devrait pas, toutefois, le rester longtemps. Si Square, le leader américain du secteur, ne semble pas encore s’intéresser à l'Europe, BNP Paribas devrait être prochainement concurrencée par une autre enseigne bancaire, le Crédit Agricole - qui teste actuellement Smart TPE - et par un établissement de paiement allemand, Payleven.

Lire par ailleurs : Paiements : le smartphone et la tablette sont-ils les caisses enregistreuses de demain ?

(1) L’application est disponible pour iPhone et Android

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Juin 2014