Hello Bank!

Cofinoga : un climat « déplaisant » autour de la cession à BNP Paribas (Houzé)

  • cBanque avec AFP
cofinoga
DR

Le patron des Galeries Lafayette Philippe Houzé a indiqué lundi que les discussions engagées pour céder la filiale de crédit à la consommation Laser Cofinoga à BNP Paribas, débutées en septembre 2012, se déroulaient dans un climat « déplaisant ».

« Cofinoga, c'est une très belle entreprise. On l'accompagne depuis une vingtaine d'années, depuis la reprise des Nouvelles galeries », a expliqué Philippe Houzé sur Radio Classique. « On l'a fait croître. On l'a fait se développer en Europe et la BNP voudrait la voir entrer dans son giron mais ça se passe dans un climat assez déplaisant », a-t-il indiqué.

Le groupe de grands magasins avait annoncé le 20 septembre 2012 sa décision « d'exercer son option de vente » de sa participation dans Laser Cofinoga, détenue à parité avec la banque BNP Paribas. « L'attente, effectivement depuis plus d'un an, (...) est vraiment déstabilisante pour l'entreprise et ses équipes et, a fortiori, quand des financiers nous expliquent que ce travail accumulé ne vaut pas grand chose », a relevé le patron des Galeries Lafayette lundi. « Nous voudrions que Cofinoga arrive à bon port dans un nouveau cadre. On souhaite aussi, bien sûr, que sa valeur, celle de ses équipes, soit pleinement reconnue », a-t-il poursuivi.

Marges divisées par 2 par la loi Lagarde

Il a reconnu que cette société - qui s'occupe des crédits à la consommation des clients du groupe et de la gestion de ses programmes de fidélité – « a été très impactée par la loi Lagarde » sur le crédit à la consommation de juillet 2010. « Cette entreprise, comme toutes celles de son métier, a été amputée pratiquement de la moitié de sa marge mais elle a (...) opéré un magnifique redressement et donc l'entreprise est redevenue aujourd'hui totalement opérationnelle, fonctionne bien sur des niveaux de production moins élevés mais avec une rentabilité importante », a indiqué Philippe Houzé. « On a opéré notre demande de (cession à BNP Paribas) il y a plus d'un an maintenant et c'est aujourd'hui BNP qui devrait la récupérer dans ce métier du crédit à la consommation », a-t-il insisté.

Au premier semestre 2013, Laser Cofinoga a produit 1,31 milliard d'euros (+0,8% sur un an) de crédits et disposait d'un encours de 7,26 milliards (-2,3%). Son produit net bancaire –équivalent du chiffre d'affaires– s'est établi à 444 millions d'euros (-4,5%) et son bénéfice net à 44,6 millions (perte de 111,6 millions un an plus tôt).

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.