Fortuneo

« Cher Crédit Mutuel… » : la vidéo buzz de Kenny Martineau approche le million de vues

Capture d'écran de la vidéo "Cher Crédit Mutuel..." de Kenny Martineau
Capture d'écran - YouTube - Kenny Martineau

En 9 jours, Kenny Martineau a atteint près de 900.000 vues pour son sketch « Cher Crédit Mutuel… Lettre ouverte à ma banque ». Le pitch est simple : l’humoriste nantais est à découvert et les frais s’accumulent. Kenny Martineau interpelle alors sa banque sur l’importance de ses frais au regard du coût d’envoi d’un courrier ou d’un SMS.

Kenny Martineau est encore loin du cap de 1 milliard de vues atteint fin 2012 par « Gangnam Style » du chanteur coréen Psy. Mais à l’échelle de la France, le fait d’approcher le million de vues classe cet humoriste jusqu’ici inconnu dans la catégorie de ceux qui buzzent sur le web, aux côtés de Norman ou autre Rémi Gaillard. Et ce grâce à un sujet d’ordinaire peu propice à l’humour : la banque.

La vidéo « Cher Crédit Mutuel… Lettre ouverte à ma banque » fait le tour des réseaux sociaux depuis sa mise en ligne dimanche 20 octobre. L’humoriste nantais a basé son sketch sur du vécu : son découvert et les frais qui l’accompagnent. En 28 jours, Kenny Martineau affirme avoir reçu 9 courriers, 2 SMS et un appel pour l’alerter de son découvert. L’humoriste s’émeut que sa banque ait « creusé [son] découvert de 80,08 euros de plus » pour l’avertir de cette situation.

13,50 euros pour un « SMS automatique »

Il détaille ainsi les frais apparaissant sur son relevé et leur coût. Les frais de télérecouvrement à 11,80 euros ? « Pour un appel de moins d’une minute me signalant que j’étais à découvert… Sans déconner ! » Relance impayés à 13,50 euros ? « C’est pour le SMS automatique que j’ai reçu qui m’indiquait que j’étais toujours à découvert ? Merci, non parce que je ne te croyais pas la première fois ! » Et ainsi de suite, l’état précaire du compte de Kenny Martineau ayant par ailleurs provoqué un impayé auprès du Trésor public, ce qui a aggravé l’étendue de ses frais.

5 minutes de vidéo pour une simple addition ? L’efficacité du sketch de Kenny Martineau réside aussi dans la seconde partie de sa démonstration. Il donne des conseils au Crédit Mutuel, sans préciser de quelle fédération régionale il s’agit, pour négocier des SMS gratuits auprès d’un opérateur téléphonique ou pour l’envoi du courrier. « 1,50 euro la lettre : tu te fais avoir ! », s’amuse notamment l’humoriste. Et de clore sa démonstration par le surcoût que représentent les commissions d’intervention : un menu Maxi Big Mac à 14,41 euros au lieu de 9,15 euros, en ajoutant les 5,26 euros de frais.

Plafonnement des commissions d'intervention en 2014

Le calcul de Kenny Martineau peut apparaître simpliste pour les professionnels, qui pourront souligner que le découvert n'est pas un droit mais un service, payant, fourni par les banques à leurs clients. Mais la vidéo parle aux usagers puisque plusieurs sondages, réalisés en 2012 et 2013, montrent que le découvert en fin de mois concerne environ la moitié des Français au moins une fois par an. « Cette vidéo n'est pas faite pour me faire plaindre mais plutôt pour mettre en avant les exagérations d'un système bancaire malsain et démontrer que comme disait Coluche : plus t'es pauvre, plus tu paies », justifie Kenny Martineau dans le texte accompagnant sa vidéo sur YouTube.

Pointé du doigt par l’Institut national de la consommation dès 2009, le niveau des commissions d’intervention sera plafonné à compter du 1er janvier 2014 à 8 euros par opération et 80 euros par mois, et pour les plus fragiles, 4 euros par opération et 20 euros par mois.

Lire : Le plafonnement des commissions d'intervention sera effectif en janvier 2014 (décret)

La vidéo de Kenny Martineau :

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Octobre 2013

Commentaires

Publié le 30 octobre 2013 à 05h54 - #1scaggio

Coluche : plus t'es pauvre, plus tu paies.
De Funès : les pauvres c'est fait pour être très pauvre et les riches très riche.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 30 octobre 2013 à 08h21 - #2tlatzieda

C'est quand même de sa faute s'il est à découvert. S'il était à La Poste il n'y aurait même pas droit...
C'est trop facile de tirer sur la banque sur les impots sur etc...ça me saoule cette mentalité d'assisté irresponsable de rien
Cher "Humoriste stand upé" de pacotille en mal de reconnaissance, raconte nous le papier cul qui t'as irrité le popotin la prochaine fois

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 30 octobre 2013 à 21h43 - #3baba

Ce skecth est tres vrai et la personne qui le critique n'a pas compris que c'est pour défendre tous ces abus et non pas son cas personnel .
Il a raison raison , moi je suis bon client a ma banque avec un compte titre confortable et mon gestionnaire me recréditerait sur de sur ces prélèvements abusifs.
Et effectivement coluche et de Funes avait bien rason et c'est des gens comme cela qui font changer les abus , alors que ni vous ni moi , ne pouvons faire quelque chose , meme pas avec le bulletion de vote , car ils sont tous aussi mauvais les uns que les autres .
Depuis De gaulle et Pompidou , il n'y a plus vrai chef d'état et le quinquennat les a tué . .

Publié le 4 novembre 2013 à 10h36 - #4toto

Je comprends d'autant plus cette parodie qu'il vient de m'arriver la même mésaventure. Absent 1 semaine, plusieurs prélèvements ont été validés (prélèvements TIP impôts, débit différé de la carte bancaire effectué le 31/10, etc..)J'avais pourtant anticipé et provisionné le cpte et effectué un virement avec effet du 1er novembre. J'ai par ailleurs sur mon livret bleu du Crédit Mutuel un montant suffisant pour couvrir ce découvert d'une journée. Mais le Crédit Mutuel refuse d'effectuer la compensation par virement de compte à compte. En effet il est plus lucratif pour la banque de facturer des frais que de faire le transfert d'un compte livret sur le compte en banque....
Esprit mutualiste, respect des sociétaires qui sont en principe les propriétaires du Crédit Mutuel ??????
Je suggère à cette banque d'évoluer dans le bon sens pour limiter la fuite des clients ....

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 5 novembre 2013 à 11h20 - #5Maiky

Ce qu'il dit est vrai, pour l'avoir aussi vécu par le passée. Toutefois j'aimerais préciser, que étant aussi au crédit Mutuel, je ne me suis pas laisser faire, et j'ai réclamer toutes les sommes qui m'ont été prélever à tord, d'abord à la conseillère, qui est rester muette, ensuite au directeur de l'agence, et ensuite au médiateur, oui sa fait beaucoup de démarches, mais je penses que le jeu en vaut la chandelle, car j'ai été remboursée. A présent le moindre centimes qui m'est prélever en faveur de la banque, je le conteste immédiatement et j'en demande immédiatement le remboursement! Parfois je cherche même pendant des heures, et des jours l'article de loi qui va jouer en ma faveur, pour leur en faire part. Sachez que nous avons des droits, nous devons nous en servir! Beaucoup de gens (et j'ai été de cela) ne disent rien car ils sont en situation financière difficile. Situation financière difficile, ne veux pas dire, ne pas ce défendre et ce laisser faire....

Trouvez-vous ce commentaire utile ?