Hello Bank!

La Banque Postale confirme le renforcement de ses fonds propres

  • cBanque avec AFP
Banque Postale

Les fonds propres de la Banque Postale vont être renforcés à hauteur d'un milliard d'euros afin d'accompagner son développement commercial, a annoncé jeudi la banque dans un communiqué.

Dans le détail, le groupe La Poste va apporter 200 millions d'euros en fonds propres. Est également prévue la souscription pour 800 millions d'euros de titres hybrides dits « Tier 1 », assimilables à des fonds propres.

« Le principe d'une telle opération s'inscrit pleinement dans le cadre du projet stratégique du groupe La Poste. Cette augmentation de capital a pour but d'accompagner le développement de la Banque Postale, notamment dans ses activités de crédits », a indiqué la banque. Celle-ci a procédé à une importante diversification de son offre au cours des derniers mois, se lançant notamment dans les prêts aux collectivités locales ou dans l'accession sociale à la propriété.

Diversification

L'augmentation de capital doit également contribuer « au renforcement de la solidité et de la solvabilité de la banque », a souligné cette dernière. L'agence de notation Standard and Poor's (S&P) avait confirmé mercredi la note de La Banque Postale (« A+ »), l'assortissant d'une perspective négative ce qui signifie qu'elle n'exclut pas de l'abaisser à moyen terme. S&P avait précisé qu'elle pourrait relever à « stable » la perspective attachée à la note si la Banque Postale « réussit à développer les produits qu'elle a lancés récemment tout en renforçant sa capacité à générer du chiffre d'affaires et en maintenant une capitalisation adéquate ».

Dans un document présenté en conseil d'administration jeudi et que s'est procuré l'AFP, la Poste indique viser une croissance annuelle de son PNB (Produit net bancaire, équivalent du chiffre d'affaires) de 3,3%. En outre, parmi les axes de croissance externe figurant dans le plan stratégique 2013-2018 du groupe, la Banque Postale souhaite accélérer le développement de la banque patrimoniale, après l'acquisition de la BPE fin 2012, atteindre une taille critique dans la gestion d'actifs, développer le crédit bail mobilier et immobilier et s'affirmer comme la « banque des territoires en partenariat avec la Caisse des dépôts », avec laquelle elle figure au capital de la Société de financement local (Sfil), la nouvelle banque des collectivités née après les déboires de Dexia.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.