Fortuneo

63% des Français puisent dans leur épargne pour financer leurs dépenses courantes

  • Par cBanque
Euros
© Kati Molin - Fotolia.com

Face à la crise, les Français adaptent leurs budgets, reportent leurs projets et puisent dans leur épargne pour financer leurs dépenses quotidiennes : tel est le constat posé par la 12e vague du Sofinscope, baromètre mensuel de la consommation.

Pour sa douzième vague d’enquête (1), le Sofinscope s’est intéressé aux dépenses des Français en temps de crise. Le baromètre constate que ces derniers ont appris à « faire avec » cette situation de crise prolongée. Une des solutions pour alléger le poids des dépenses quotidiennes est de mobiliser ses ressources personnelles. Ainsi, 63% des Français déclarent puiser dans leur épargne qui, logiquement, diminue.

Autre conséquence : en renonçant « à mettre de côté une part de [leur] argent », explique le communiqué de Sofinco, les Français sont de plus en plus nombreux à reporter ou à renoncer à certains projets. 23% des sondés déclarent aujourd’hui devoir différer leurs projets, ils étaient 19% il y a un an. Ce report concerne plus particulièrement les familles : le pourcentage monte en effet à 30% pour les foyers de plus de cinq personnes.

525 euros de plus par mois pour vivre correctement

Malgré ces reports, les Français sont également contraints d'adapter leurs budgets. Sofinscope assure que « les sacrifices sont apparents et sont notamment le fait d’une rationalisation des dépenses ». Ainsi, 26% des Français déclarent restreindre leurs dépenses alimentaires et 59% rognent sur les dépenses de loisirs. Ils sont 16% à diminuer également les « dépenses contraintes », telles que le logement.

Sans surprise, les personnes constatent majoritairement une augmentation générale des prix (67%) et des charges (59%). Du coup, il leur manquerait en moyenne 525 euros par mois pour vivre correctement. Une somme qui cache des disparités « selon le profil des répondants » mais n’excède jamais les 700 euros.

(1) Etude réalisée pour Sofinco, filiale de crédit à la consommation du Crédit Agricole, par Opinionway du 2 au 3 octobre 2012, auprès d’un échantillon de 1.044 personnes âgées de 18 ans et plus.

Partager cet article :
Par la rédaction

© cbanque.com / SL / Octobre 2012