Hello Bank!

La Société Générale lance son service de gestion de budget en ligne

  • Par cBanque
carte bancaire et ordinateur
© Luminis - Fotolia.com

Après l’application mobile lancée en juillet 2010, la Société Générale a annoncé le déploiement d’un service de gestion de budget qui ne sera accessible qu'aux clients de la banque à partir de leur espace client internet, à compter d’avril 2012.

Ces outils numériques de gestion de budget, parfois appelés PFM (pour Personal Finance Management), sont de plus en plus courants sur les sites internet des banques. La première dans le domaine a été Monabanq, avec MonaScope, suivie par Boursorama (Money Center) et plus récemment Fortuneo (Fortuneo Budget) et le Crédit Agricole (Mon Budget).

Gratuit, l’outil sécurisé de la Société Générale permet de visualiser la situation de ses comptes en un coup d’œil. La catégorisation des dépenses (alimentation, vacances, logement, etc) peut se faire de manière automatique ou manuelle. Des fonctionnalités avancées d’analyse des dépenses sont également disponibles. Les dépenses et les recettes sont alors représentées sous formes de graphiques. Le client peut constater l’évolution de son budget sur les 12 derniers mois.  Des seuils d’alerte sont personnalisables pour chaque catégorie de dépenses. Ainsi, le client qui fixe un seuil de 100 euros de dépense « Restaurant » sera alerté en cas de dépassement de cette somme.

Cette interface a été testée en amont par les clients de l’Agence Directe (l'agence 100% en ligne de la banque), ainsi que par certains clients internautes volontaires. Cela a permis à la Société Générale de recueillir leurs avis et de parfaire son outil avant sa généralisation. Des pistes de développements futurs ont par ailleurs déjà été avancées, comme l'allongement de l'historique des opérations ou la possibilité d'importer les données de comptes non détenus par la SocGen. La banque prévoit également de déployer ce service sur iPhone, Android et iPad.

Partager cet article :
Par la rédaction

© cbanque.com / Marie de Beaudrap / Mars 2012