Fortuneo

ING : une nouvelle carte gratuite pour contrer les néobanques

carte bancaire essentielle ING
Source : ING

ING a inauguré aujourd’hui une nouvelle offre bancaire gratuite d’entrée de gamme. Baptisée « Essentielle », elle vise à capter des clients jeunes et économes, la cible privilégiée des néobanques.

C’est la fin du tout Gold chez ING, et c'est une petite révolution !… Jusqu'ici, la banque en ligne néerlandaise avait la particularité de limiter sa gamme à une carte unique, une Mastercard Gold. Un modèle plutôt haut de gamme, donc, doré comme il se doit, et gratuit mais sous conditions : verser au moins 1 200 euros par mois sur le compte courant, ou détenir au moins 5 000 euros de dépôts dans la banque… Sinon, ce sont 5 euros de frais par mois.

Cette offre, désormais baptisée « Intégrale », reste au catalogue, sans changement apparent. Mais l'offre d’ING s'élargit aujourd’hui d’une nouvelle formule d'entrée de gamme, baptisée « Essentielle », dans laquelle s’intègre une nouvelle carte gratuite à dominante rouge orangée, toujours ornée du lion orange emblème de la marque.

Des retraits facturés, une première

Qu’est-ce qui change entre « Essentielle » et « Intégrale » ? La facturation d’abord : l’accès à « Essentielle » est sans frais et sans conditions de revenus ou de dépôts. La carte bancaire ensuite : la nouvelle carte orange est une Mastercard classique à autorisation systématique et débit immédiat. Moins bien équipée, donc, en garanties et assurance, que la Gold. Affichant aussi des plafonds d’usage plus limités, et surtout non modifiables : 2 000 euros (sur 30 jours glissants) côté achats ; 500 euros (sur 7 jours glissants) côté retraits. Moins généreuse enfin sur le nombre de retraits gratuits : ING va les facturer, à partir du 6e par mois calendaire, un euro pièce. C’est une première pour une banque en ligne…

Autres limites : pas de découvert autorisé, ni de chéquier. Des absences présentées par ING comme un avantage : « Essentielle » affiche en effet la promesse d’une maîtrise de ses dépenses quotidiennes, « sans stress d’être à découvert ». Et vise ainsi clairement une clientèle plus jeune, plus modeste et/ou désireuse de limiter ses frais bancaires. Objectif : contrer la concurrence des néobanques, celle des N26 (avec laquelle Essentielle présente des similitudes), Revolut, Monese, Bunq, etc. ING n'est d'ailleurs pas la première banque en ligne « traditionnelle » à faire ce choix : Boursorama Banque a lancé il y a deux ans une offre Welcome s'adressant à la même cible. BforBank, de son côté, a démocratisé son offre en proposant en entrée de gamme, depuis avril dernier, une carte Visa Classic.

L’offre Essentielle d’ING en bref

Entièrement gratuite sans conditions de revenus ou de dépôts, l’offre Essentielle présente les caractéristiques suivantes :

  • Une carte bancaire Mastercard classique à autorisation systématique et débit immédiat.
  • Pas de découvert autorisé.
  • 5 retraits gratuits par mois, les suivants facturés 1 euro pièce.
  • Pas de chéquier.
  • Un plafond d’achats, non modifiable, de 2 000 euros (sur 30 jours glissants).
  • Un plafond de retraits, non modifiable, de 500 euros (sur 7 jours glissants).
  • L’accès au service clients téléphonique d’ING.

Plus d’infos sur le compte courant ING

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / VM / Septembre 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 24 septembre 2019 à 14h52 - #2Client ING

Il va être très difficile pour ING de concurrencer le néobanques s'ils ne mettent pas à niveau les outils qu'ils fournissent.
Aujourd'hui, l'interface web d'ING est très lente et dépourvue de beaucoup de fonctionnalités basiques (catégorisation des dépenses, tri, suivi de budget, contact avec le SAV par messagerie, ...). Du coté des applis ce n'est pas mieux, surtout sur Android où l'application est juste un raccourci vers le site web. Donc pas de notifications mobiles, pas d'authentification biométrique... Et en ce qui concerne les moyens de paiements : heureusement la nouvelle est carte est moderne (NFC, blocage/déblocage temporaire en ligne...), mais par contre inutile d'espérer utiliser le paiement mobile ou les virements instantanés, ça n'a pas l'air d'être dans les plans d'ING.
Est-ce qu'ING va vraiment réussir à attirer une clientèle jeune avec ce genre d'outils, j'ai de gros doutes...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 25 septembre 2019 à 06h09 - #3zyxel22
  • Homme
  • Mul
  • 52 ans

j'ai un PEA chez ING, ils sont dans l'impossibilité d'y sortir des liquidités !! à chaque fois que je téléphone, ils sortent une autre excuse !! vous avez dit archaïque ?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire