BforBank

Paiement instantané, virements agrégés : Max étoffe son offre

Application et carte Max
DR

Petit à petit, Max s’étoffe. La néobanque, filiale du Crédit Mutuel Arkéa, vient en effet d’ajouter une nouvelle corde à son arc : le paiement instantané.

Ce nouveau moyen de paiement, en voie de généralisation en France, permet de transférer de l’argent d’un compte à un autre en moins de dix secondes, y compris le week-end et les jours fériés. Les clients de la néobanque peuvent désormais émettre et recevoir ce type de virement ultra-rapide avec leur compte Max. Et c’est gratuit.

Il n’est même pas nécessaire d’entrer l’identifiant IBAN du compte du destinataire : son numéro de mobile suffit. Pour offrir ce nouveau service de virement instantané à ses clients, Nouvelle Vague, l’établissement de paiement qui développe Max, s’appuie en effet sur Paylib entre amis, la solution interbancaire disponible dans la quasi intégralité des grandes enseignes, qui est capable de croiser les deux informations.

Spécialiste de l'agrégation

Max, depuis son lancement fin 2017, s’est fait une spécialité de l’agrégation : agrégation de comptes, pour rassembler dans un même flux les opérations issues de comptes détenus dans d’autres banques ; carte agrégatrice, pour répercuter sur un compte externe les paiements effectués avec la carte Max.

Désormais, les clients de la néobanque peuvent également effectuer ce que Max appelle des « virements agrégés ». En clair, initier, directement dans l’appli mobile de Max, des virements depuis ou entre les comptes externes agrégés. Si la banque qui détient ce compte est prête pour cela, ces virements pourront même être instantanés.

Un pop-up à l’aéroport de Lyon

Avec seulement 50 000 clients actifs revendiqués, malgré une offre de plus en plus complète et totalement gratuite, Max reste encore un acteur assez discret de la néobanque, loin derrière Orange Bank, N26 ou même Lydia. Un choix, sans doute, de la part du Crédit Mutuel Arkéa, pour qui Max est aussi (et avant tout ?) un laboratoire des nouveaux usages de banque au quotidien.

A l’occasion des vacances d’été, la néobanque va toutefois faire parler un peu d’elle en installant un « pop-up store » (magasin éphémère) dans un lieu stratégique : un aéroport, celui de Lyon en l’occurrence. Une manière de faire la promotion des avantages de Max à l’étranger - aucun frais sur les paiements et retraits en devises, notamment - auprès des voyageurs, qui en 7 minutes chrono, promet l’enseigne, pourront repartir avec un compte et une carte Max.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Juin 2019