BNP Paribas

Banque en ligne : ING présente Tom, son conseiller « très spécial »

Logo ING au siège de la banque à Amsterdam
VM - © cBanque / 2017

Depuis début mai, ING diffuse un nouveau spot publicitaire qui reprend les codes de la science-fiction et du film d’anticipation. La banque en ligne y présente « la plus grande innovation de tous les temps », baptisée Tom.

C’est le nouvel axe fort de communication des banques en ligne : oui, elles sont accessibles uniquement à distance, mais non, il y a bien des humains derrière ! C’est ainsi que l’on peut résumer le nouveau spot publicitaire d’ING réalisé par l’agence de pub Rosapark.

Diffusée sur les réseaux sociaux, la publicité met en avant Tom, présenté comme « la plus grande innovation de tous les temps au service de la relation client ». Initialement montré comme un robot surdoué, possédant des milliers de milliards de connexions neuronales, c’est dans les dernières secondes du spot que toute ambiguïté est levée : Tom est un conseiller bancaire en chair et en os formé par ING.

Pour Yvon Martin, directeur marketing et communication de la banque en France, l’objectif est ainsi de « montrer qu’ING n’est pas une banque comme les autres : ING est une banque résolument digitale, qui propose le meilleur de la banque en ligne, mais qui met l’humain au cœur quand il s’agit de relation client ». « Ce que l’on considérait comme ordinaire et normal il y a encore quelques années devient une prouesse extraordinaire, un véritable exploit. Et c’est finalement ce que fait ING avec 250 conseillers au service des clients », souligne, dans un communiqué, Sacha Lacroix, directeur général de Rosapark.

Longtemps leader de la banque en ligne dans l’Hexagone en ayant franchi le cap du million de clients dès 2015, ING stagne et son nombre d’utilisateurs n’a pas décollé depuis près de 4 ans. Début 2017, elle s’est même fait piquer la place de numéro 1 par Boursorama Banque. Cette filiale de la Société Générale continue d’accélérer : Boursorama revendique actuellement 1,8 million de clients et vise les 3 millions d’ici 2021.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Mai 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 14 mai 2019 à 06h41 - #1Observateur

Résolument digital ?
L'application Android est d'un autre âge et est régulièrement inaccessible pour maintenance.
Le site internet quant à lui à été relooké sans réelle plus value, et est d'une excessive lenteur et complexité pour effectuer des tâches courantes...
L'innovation des débuts n'est plus la depuis une petite dizaine d'année... bref une banque tradi sans guichet.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire