BforBank

Boursorama, ING, Orange Bank... Quelle banque en ligne a gagné le plus de clients en 2018 ?

  • Par
  • ,
Gros plan d'un homme utilisant un mobile et une carte bancaire
© wutzkoh - Fotolia.com

Boursorama à vitesse grand V, les autres enseignes historiques à la peine, Orange Bank émergeante mais un peu décevante : voici les principaux enseignements de l’année 2018 sur le marché des banques en ligne, en matière de conquête de nouveaux clients.

Boursorama Banque, leader pour longtemps

D’année en année, la domination de Boursorama Banque sur le marché de la banque en ligne se fait de plus en plus écrasante. En 2018, le nombre de clients de la filiale de la Société Générale a progressé de 460 000 unités. C’est beaucoup, beaucoup plus que les gains de la concurrence, y compris en les additionnant (+ 340 000 environ pour le total). Avec 1,7 million de clients revendiqués fin décembre 2018, Boursorama semble donc partie pour dominer longtemps le marché de la banque en ligne en France.

On le sait : l’enjeu pour Boursorama va désormais être de capitaliser sur cette « prime au leader » et de fidéliser sa clientèle, tout en limitant ses coûts d’acquisition. Avec ses primes de bienvenue de 80 euros minimum et ses primes de parrainage qui dépassent souvent les 100 euros, la banque paye en effet très cher chaque nouveau compte ouvert. Selon un récente étude de l’ACPR, qui régule le secteur, ces primes représentent aujourd’hui jusqu’un quart du PNB de certaines enseignes. Un modèle intenable à long terme, que Boursorama a déjà commencé à faire évoluer.

Lire aussi : Comment Boursorama Banque se prépare à devenir rentable

Date de lancementNombre de clients fin 2018Progression par rapport à 2017
1. Boursorama Banque20041,7 million+ 460 000
2. ING Direct20001 millionStable
3. Fortuneo2000740 000 (Europe)+ 60 000
4. Hello Bank2013430 000+ 80 000
5. Orange Bank2017248 000+ 193 000
6. BforBank2009225 000 (mi-février 2019)+ 35 000
Monabanq ne communiquant plus sur son nombre de clients depuis 2015, elle n'apparait pas dans le tableau

ING n’avance plus mais fidélise

Sortir de la course à la taille et travailler à satisfaire (et donc rentabiliser) chaque client déjà acquis, c’est déjà la principale préoccupation d’ING. Longtemps leader du marché, l’enseigne d’origine néerlandaise, qui a simplifié sa marque en 2018, ne progresse plus depuis fin 2015 en France : autour d’un million de clients. La banque souffre notamment du désintérêt croissant pour ce qui a longtemps été son produit phare : le Livret Epargne Orange, qui ne rapporte plus, hors périodes de promotion, que 0,05% brut !

Pour autant, ING estime que 2018 a été sa « meilleure année en France ». Sur la base d’un critère, principalement : le nombre de clients en ayant fait leur banque principale a progressé de 13% en 2018. En 3 ans, le nombre de clients équipés d’un compte courant a ainsi grossi de 70 000 environ : 400 000 en 2018 contre 330 000 en 2015. Sur ce total, 250 000 environ y domicilient même leurs revenus. Une démarche fortement poussée par la banque, qui exonère ainsi les clients de leurs frais de tenue de compte. Et un préalable pour les équiper ensuite en produits rentables : crédits conso et immo, assurance vie, bourse…

Lire aussi : ING annonce sa « meilleure année » en France

Fortuneo, Hello Bank et Bforbank à petit pas

Contrairement à ING, les trois outsiders Fortuneo, Hello Bank et BforBank, continuent de progresser (1). Mais à petits pas. Fin 2018, Fortuneo revendiquait 740 000 clients, en hausse de 60 000 sur un an. Mais il s’agit d’un chiffre européen, incluant ceux de la filiale Keytrade en Belgique, au Luxembourg et en Suisse. Pour mémoire, au moment de son rachat par Arkéa en juillet 2016, cette dernière comptait environ 200 000 clients.

Hello Bank continue également son petit bonhomme de chemin. A la différence de Fortuneo, la croissance de sa clientèle s'améliore encore. En 2017, la marque de banque mobile de BNP Paribas avait capté 66 000 nouveaux clients en France (1). En 2018, le gain a été de 80 000, pour atteindre un total de 430 000 clients.

BforBank a aussi fait un peu mieux en 2018, avec une conquête nette de 35 000 clients, plus qu’en 2017 (+25 000). La filiale du Crédit Agricole, il faut dire, a fait un gros effort pour se relancer l’an passé, faisant évoluer son image et sa gamme.

Orange Bank, décevant malgré tout

C’était la grande question de 2018 : Orange Bank, lancée fin 2017, allait-elle renverser le marché ? Le verdict est clair : c’est non. L’arrivée de la filiale bancaire de l’opérateur n’est certes pas passé inaperçue : fin décembre dernier, elle avait convaincu 248 000 clients, dont 193 000 sur la seule année 2018. Mais on est très loin d’un raz de marée.

Malgré la puissance de la marque Orange, qui a jusqu’ici dépensé sans compter pour réussir sa diversification dans la banque de détail (169 millions de pertes en 2018), Orange Bank a ouvert moins de comptes en France que des outsiders disposant de budgets marketing beaucoup plus restreints, comme Revolut (550 000 début 2019 contre 200 000 fin 2017) ou N26 (500 000 clients fin novembre 2018, contre 200 000 fin janvier). Et encore, l’enseigne doit une fière chandelle aux boutiques Orange, où s’ouvre plus d’un compte sur deux.

Résultat : l’objectif des 4 millions de clients à l’horizon 2023 apparaît d’ores et déjà très difficile à atteindre, et Orange a déjà commencé à lever le pied, en annonçant une refonte de sa politique de prime.

A consulter sur cBanque : Quelle est la meilleure banque en ligne ?

(1) La marque est également présente en Allemagne, en Italie et en Belgique. Elle compte au total 3 millions de clients en Europe fin 2018.

Mise à jour (11 mars 2019, 9h30) - Actualisation du nombre de clients de Hello Bank.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Mars 2019