Fortuneo

Carrefour : une prime aléatoire de 8 à 80 euros sur le compte C-zam

Coffret C-zam Carrefour Banque
DR

A partir de demain matin et jusqu'au 11 mars, C-zam va récompenser ses nouveaux clients avec une prime de bienvenue. Une opération rare pour un compte de paiement, mais une prime au montant aléatoire, entre 8 et 80 euros.

Vous ouvrez un compte ? On vous récompense avec une prime de bienvenue de 80 euros. Le ressort de promotion est bien connu, c’est même devenu la norme pour les banques en ligne. Nettement moins pour les néobanques et les comptes de paiement, qui s’en remettent plutôt au bouche-à-oreille, à la viralité des réseaux sociaux, parfois à des campagnes de parrainages.

C’est donc ce qui fait l’originalité des « C-zam Days », l’opération de promotion lancée par C-zam. Du 19 février jusqu’au 11 mars, l’ouverture d’un compte de paiement de Carrefour Banque - vendu dans les super et hypermarchés de la marque, ainsi que sur son site web Rue du Commerce - est en effet bonifiée par une prime, en espèces sonnantes et trébuchantes. Son montant est calqué sur celui affiché par les banques en ligne : 80 euros. Il s’agit toutefois d’un montant maximum. C-zam a en effet invité pour l’occasion la prime tirée au sort. Une fois le compte activé, « une prime de 8, 15, 30 ou 80 euros attribuée aléatoirement, sera reversée (…) dans un délai maximum de 3 mois » détaille en effet Carrefour Banque dans le prospectus de l’opération, baptisée « C-zam Days ». L’enseigne n’en dit pas plus sur les fréquences d’attribution des différents niveaux de prime. Quoi qu’il en soit, pour en bénéficier, le nouveau client devra utiliser le compte « pendant un mois minimum avec un minimum de 3 opérations bancaires (…) effectuées dans les 30 jours suivants la date d’activation du compte. »

Les « C-zam Days » vont-ils permettre à C-zam de se relancer ? Lancé au printemps 2017, le compte de paiement low cost - 5 euros à l’achat, puis un euro par mois - avait officiellement écoulé 120 000 coffrets au cours de sa première année. Le rythme, depuis, s’est singulièrement ralenti. Selon BFM, 131 000 comptes seulement avaient été activés en novembre dernier. Bien loin des objectifs affichés par Carrefour au départ, et très, très loin de Nickel, son principal concurrent, qui approche des 1,2 million de comptes.

Plus d’infos sur les offres des banques en ligne

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Février 2019