BforBank

Banque en ligne : Manager.One grille Qonto sur les chèques

  • Par
  • ,
manager.one
DR

La banque en ligne pour les professionnels Manager.One propose désormais à ses clients d’encaisser des chèques. Ce service, proposé sous conditions (ne pas multiplier les dépôts notamment), lui permet de se différencier de la très dynamique néobanque pour les entrepreneurs Qonto.

Envoi de virements internationaux depuis son espace client, 3-D Secure pour sécuriser les paiements en ligne, attestation de garantie financière, création de sous-comptes pour différencier les opérations… Voici pêle-mêle les nouvelles fonctionnalités lancées cette semaine par Manager.One, l’offre de banque en ligne pour les professionnels développée par la start-up Saga Corp et commercialisée par un établissement traditionnel : la Banque Wormser Frères.

Mais, c’est sur un autre service que la bataille entre les néobanques pour les TPE-PME fait rage. Il s’agit du chèque, ce moyen de paiement lancé au 19ème siècle en France. Bien que son usage soit en baisse continue depuis plusieurs années, le chèque reste utilisé dans 8% des transactions. En France, en 2017, plus de 1 000 milliards d’euros ont ainsi été réglés par chèques. Par conséquent, pour les commerçants notamment, accepter ce moyen de paiement peut se révéler précieux. Problème, ce n’est pas toujours possible. Les entrepreneurs souhaitant ouvrir leur compte dans une néobanque doivent bien souvent renoncer à le proposer à leurs clients... Les fintechs comme Qonto, Sogexia ou encore N26 ne permettant pas d’encaisser des chèques sur leur compte.

Guerre de communication : les services contre les clients

Deux jeunes pousses font toutefois figure d’exception : Anytime, tout d’abord, qui accepte 4 dépôts de chèque mensuels, et Manager.One depuis le 11 décembre. De son côté, Qonto, qui vient de lever 20 millions d’euros et revendique avoir attiré 25 000 clients depuis son lancement en juillet 2017, n’offre pas cette fonctionnalité, alors même que cela fait plusieurs mois que cette néobanque pour les entreprises annonce travailler sur le sujet.

De son côté Manager.One ne communique pas sur le nombre de ses clients. Elle explique toutefois enregistrer entre 30 et 50 demandes d’ouverture de comptes par jour. Son axe de communication majeur, ce sont les nouvelles fonctionnalités lancées. Ainsi, outre les services évoqués ci-dessus, la banque en ligne délivre aussi désormais à ses entreprises clientes des chèques de banque. De quoi se rapprocher un peu plus des prestations d’une banque traditionnelle.

Qonto encaisse désormais les chèques

Quelques jours après Manager.One, Qonto a annoncé auprès de sa communauté d'entreprises que ces dernières pouvaient désormais encaisser des chèques sur leur compte. En bêta test depuis plusieurs mois, la fonctionnalité a ainsi été déployée le 17 décembre dernier. La néobanque applique toutefois quelques restrictions quant à l'utilisation de ce service.

Quelle que soit la formule de compte choisit par les professionnels, ceux-ci ne peuvent encaisser par chèques pour plus de 10 000 euros par mois et 5 000 euros par chèque. De plus, le nombre mensuel de chèques déposés varie de 3 en formule standard à 10 pour les comptes Premium et Entreprise. Au-delà, le service devient payant : Qonto facture 2 euros par chèque supplémentaire. Les professionnels « Solo » (accès au compte réservé à un seul utilisateur) paient, eux, 2 euros dès le premier encaissement.

Lire aussi : PME et TPE : les fintechs peuvent-elles remplacer votre banque ?

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Décembre 2018