Hello Bank!

Prêt personnel : les banques en ligne cassent-elles les prix ?

Trois hommes devant des billets
© jan S - Fotolia.com

Si les banques en ligne communiquent largement sur leur offre de compte courant, elles investissent très peu le crédit à la consommation. Est-ce parce que leurs prêts personnels s'avèrent peu compétitifs ? Éléments de comparaison.

L’activité d’un établissement bancaire ne se résume pas à fournir un compte et une carte. La clientèle souhaite généralement y trouver aussi un livret ou d’autres placements pour déposer son épargne. Mais pour être complète, une banque doit également proposer du crédit. Cela lui permet au passage d’attirer et de conserver sur le long terme des clients, liés à elle par le remboursement de mensualités.

Cherchant à fidéliser leurs utilisateurs, les banques en ligne se sont ainsi, au fil du temps, ouvertes au financement des projets des clients. Mais si la totalité des enseignes françaises, à l’exception de Fortuneo, disposent d’une offre de prêt à la consommation, ces dernières mettent plus volontiers en avant leur crédit immobilier. Sur leur site, le prêt personnel est d’ailleurs souvent relégué en bas de page. Est-ce parce que l'offre des banques en ligne est moins intéressante que celle des établissements spécialisés ? Pour en juger, nous avons comparé, à l’aide de trois emprunts types, les prêts personnels des banques en ligne avec ceux de Sofinco, Cetelem et Cofidis (1).

Prêt personnel : 5 000 euros sur 12 mois
Taux intérêt nominalMensualitésMontant total dû
Orange Bank0,95%419 €5 026 €
Sofinco1,49%420 €5 040 €
Hello Bank1,50%420 €5 040 €
Cofidis1,69%420 €5 044 €
Boursorama Banque1,933%421 €5 052 €
BforBank2,86%423 €5 078 €
Cetelem3,82%425 €5 104 €
Monabanq5,75%430 €5 150 €
Taux hors assurances. Simulations en vigueur au 13 novembre 2018

Les banques en ligne font la différence sur les emprunts conséquents

Point commun entre les banques en ligne et les trois enseignes spécialisées, aucune ne facture de frais de dossier, ce qui facilite la comparaison. En revanche, s’agissant de leur politique de taux d’intérêt, les pratiques divergent. Au regard des trois offres de crédit de trésorerie comparées, les banques en ligne s’avèrent très bien positionnées. Elles proposent globalement des conditions d’emprunt nettement plus favorables que les établissements spécialisés.

En ce mois de novembre, plutôt propice aux prêts à la consommation, Cetelem applique ainsi un taux nominal (hors assurances facultatives) de 3,82% pour un crédit de 5 000 euros remboursable en un an. En parallèle, Orange Bank affiche 0,95% et Hello Bank 1,50%. Ce constat s’observe plus promptement sur les exemples de prêts plus conséquents. Ainsi, pour 10 000 euros empruntés sur 3 ans, l’écart de taux entre le mieux et le moins disant de ce panel dépasse actuellement les 4 points.

Prêt personnel : 10 000 euros sur 3 ans
Taux intérêt nominalMensualitésMontant total dû
Boursorama Banque0,946%282 €10 147 €
Orange Bank1,97%286 €10 307 €
Hello Bank1,99%286 €10 306 €
BforBank2,96%291 €10 463 €
Sofinco3,251%292 €10 509 €
Cetelem3,54%293 €10 555 €
Monabanq4,66%229 €10 724 €
Cofidis5,72%303 €10 893 €
Taux hors assurances. Simulations en vigueur au 13 novembre 2018

Monabanq, une offre moins compétitive mais plus ouverte

Moins attractives en dehors des promotions ponctuellement proposées, les offres de prêt des enseignes spécialisées disposent néanmoins d’un intérêt à part entière : leurs crédits conso sont plus accessibles. L’obtention d’un financement n’est pas conditionnée à l’ouverture d’un compte courant dans l’établissement, ce qui dans l’univers des banques en ligne est la règle. Seule Monabanq s’avère plus ouverte aux emprunteurs. « Il n’est pas nécessaire de détenir un compte bancaire chez Monabanq pour faire un crédit conso », explique la banque en ligne.

A l’inverse, les autres établissements à distance réservent leur offre aux personnes déjà clientes. Un problème ? Pas sur le papier étant donné que le compte bancaire n’occasionne aucuns frais s’agissant des opérations courantes (retraits, virements, prélèvements…). Toutefois, son ouverture est traditionnellement conditionnée à des revenus ou un encours d’épargne minimum. Résultat, un emprunteur non éligible à l’offre de compte ne peut de fait pas prétendre à l’offre de prêt.

Prêt personnel : 30 000 euros sur 5 ans
Taux intérêt nominalMensualitésMontant total dû
Boursorama Banque2,665%535 €32 077 €
Hello Bank2,90%537 €32 232 €
Sofinco3,629%547 €32 849 €
Cetelem4,29%556 €33 386 €
BforBank4,41%558 €33 484 €
Monabanq4,81%564 €33 778 €
Cofidis5,72%576 €34 525 €
Orange Bankprêt personnel limité à 25 000 euros
Taux hors assurances. Simulations en vigueur au 13 novembre 2018

Orange Bank, Boursorama et Hello Bank plus offensives

Si l'emprunteur a accès aux banques en ligne, il peut alors se pencher notamment sur leur offre de prêt conso pour départager les enseignes. Car, si la politique tarifaire des banques en ligne concernant le compte courant se ressemble, les conditions de financement divergent selon l'établissement. Ainsi, en ce mois de novembre, Boursorama Banque, Hello Bank et Orange Bank se montrent offensives sur le prêt conso. Ces trois enseignes diffusent chacune une offre promotionnelle. Résultat, dès lors que la demande d’emprunt correspond à ces promotions, les autres banques en ligne sont devancées.

Boursorama et Orange Bank affichent ainsi toutes deux un taux d’appel au plus bas, à 0,95%. Mais pour y prétendre, encore faut-il entrer dans les cases... ce qui est plus facile chez Boursorama. La banque en ligne réserve ce 0,95% aux prêts d’au moins 10 000 euros remboursables jusqu’à 48 mois. De son côté, la banque d’Orange circonscrit son offre promotionnelle aux seuls prêts personnels remboursés en 12 mensualités. Ce qui entraîne, forcément, des mensualités élevées et réserve donc cette offre à des profils aux bugets confortables.

Où est passé ING Direct ?

La banque en ligne propose bel et bien du crédit conso aux personnes y détenant un compte courant. Elle aurait donc pu faire partie de notre panel. Toutefois, ING Direct n’a pas mis en place de simulateur en ligne accessible à tous. Explications de la banque : « comme nous connaissons [nos] clients, nous sommes en mesure d'adapter le montant du crédit à leur capacité de remboursement afin de proposer un crédit adapté à leur situation ».

(1) Les taux d’intérêt énoncés ne prennent pas en compte l’assurance-emprunteur dont la souscription est facultative. Les offres présentées sont issues de simulations effectuées le 13 novembre sur les sites internet des différentes enseignes. Il s’agit de propositions commerciales qui peuvent varier selon le profil du client. L’obtention de ces prêts est soumise à l’acceptation du dossier par la banque.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Novembre 2018