Hello Bank!

N26 tâtonne encore sur le prix de sa carte Black

  • Par
  • ,
App mobile et carte N26
DR

N26 vient discrètement de baisser le prix de sa carte Black, qui passe de 9,90 à 7,90 euros par mois, après l’avoir augmenté en juin dernier. Symbole des interrogations de la néobanque allemande qui, trois ans après son premier lancement en France, cherche encore la bonne formule tarifaire.

Mise à jour (16 octobre 2018, 18h) - Sur le site vitrine français de N26, la formule Black est de nouveau proposée à 9,90 euros.

N26 a décidément du mal à fixer le juste prix de ses services en France. Depuis ses premiers pas dans l’Hexagone fin 2015, la néobanque allemande a testé plusieurs formules tarifaires. L’offre standard, avec compte de paiement et carte MasterCard, a d’abord été proposée gratuitement. Puis N26 a envisagé de la faire payer 29 euros par an, avant de faire machine arrière. Finalement, elle a mis en place début 2017 une condition d’usage (au moins 3 fois par mois tous les trois mois, sinon 8,70 euros de frais trimestriels) avant d’y renoncer au mois d’août dernier sans jamais l’avoir vraiment appliquée.

Mêmes tergiversations concernant son offre premium. La formule Black, qui ajoute la gratuité des retraits en devises et quelques assurances supplémentaires, était passée en juin dernier de 5,90 à 9,90 euros par mois, avec un engagement de 12 mois, soit 118,80 euros par an. Une forte augmentation, justifiée à l’époque par la montée en gamme de l’offre, qui situait N26 nettement au dessus des offres comparables de la concurrence : 50 euros chez Nickel, 82 euros chez Revolut. N26 vient ainsi de ramener discrètement le prix de sa carte Black à 7,90 euros par mois, soit 94,80 euros par an.

Sur les terres de Revolut

Après avoir écumé la zone euro, où elle compte déjà un million et demi d’usagers, N26 vient de faire un pas important. Depuis le jeudi 4 octobre, elle chasse désormais sur les terres de sa rivale Revolut après son lancement en Grande-Bretagne. Les Etats-Unis vont suivre au premier trimestre 2019, annonce Valentin Stalf, son CEO, dans un entretien accordé au Journal du Net. Il souhaite en effet faire de N26 une « marque globale pour la finance ou la banque similaire à Netflix ou Spotify ».

Plus d’infos sur le compte bancaire N26

Des évolutions à venir

Cette baisse de prix va s’accompagner de la sortie, dans les mois à venir, de nouvelles fonctionnalités, annonce Valentin Stalf. « Nous pensons que nous pouvons être encore meilleurs sur l'ergonomie de l'application et les fonctionnalités de dépenses quotidiennes : la façon dont on paie, comment partager des dépenses avec des amis… », explique le cofondateur de la fintech, sans plus de précision dans l’immédiat.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Octobre 2018