Fortuneo-

Le temps, c'est de l'argent pour les clients d'ING Direct

Jeune homme parlant dans un mobile devant un ordinateur
© carballo - Fotolia.com

Pour faire la promotion de son service clients au téléphone, ING Direct a décidé de rémunérer le temps d’attente de ses clients. Aujourd’hui, vendredi 28 septembre, et aujourd’hui seulement, malheureusement.

Vous êtes clients d’ING Direct et vous avez besoin de conseils ou de produits bancaires ? C’est le bon moment pour vous lancer ! La banque en ligne annonce en effet dans un communiqué qu’elle va rémunérer le temps d’attente de ses clients, à hauteur d’un centime la seconde. Une offre à valoir, malheureusement, aujourd’hui seulement, vendredi 28 septembre, d’ici la fermeture du service clients téléphonique, à 21h ce soir.

Il s’agit évidemment d’un coup de pub pour ING Direct. Dépassée par Boursorama Banque au classement des banques les moins chères, à la traîne au palmarès des super-livrets - son Livret Epargne Orange ne rapporte plus de 0,05% brut -, la banque d’origine néerlandaise axe de plus en plus sa communication sur la qualité de la relation avec ses clients. « ING Direct [est] reconnue pour son faible temps d’attente », annonce-t-elle dans son communiqué. « 75% des appels sont répondus en moins de 30 secondes ». Elle est aussi, avec Monabanq, l'une des dernières banques en ligne à ne pas facturer les opérations du quotidien initiées par téléphone.

Les Français de plus en plus impatients

Pour appuyer son coup de com’, ING Direct publie les résultats d’un sondage (1), qui montre que les Français sont dans leur immense majorité (82%) plus impatients qu’ils ne l’étaient auparavant. Ils sont ainsi 58% (62% chez les moins de 35 ans) à avoir déjà renoncé à un achat à cause d’un temps d’attente trop long.

Les SAV téléphoniques, cités par 61% des sondés, arrivent en tête des situations les plus « attentogènes », devant les services administratifs (59%) et les rendez-vous chez le médecin (48%).

(1) Les Français et l’attente, sondage OpinionWay pour ING Direct, réalisé les 30 et 31 août auprès d’un échantillon de 1 048 personnes représentatif de la population majeure française.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Septembre 2018