BforBank

Applis bancaires : les banques traditionnelles mieux notées que les banques en ligne

Jeune homme tenant un iPhone et une carte bancaire
© Kirill - Fotolia.com

Les applications permettant de gérer son compte bancaire ne se valent pas toutes : fonctionnalités mais aussi ergonomie et temps de réponse diffèrent. Pour s'y retrouver, les internautes peuvent notamment s'appuyer sur les appréciations laissées sur les différents stores. Et les applis les mieux notées ne sont pas forcément celles que l'on pense...

En 2016, selon l'étude Banques et digital de CCM Benchmark, près de la moitié des Français équipés d’un mobile l'ont utilisé plus souvent que leur ordinateur pour consulter leurs comptes bancaires. A l’inverse, seuls 29% préfèrent gérer leurs finances sur leur ordinateur plutôt que depuis leur téléphone. Comme dans d'autres secteurs d'activité, la manière d'interagir avec sa banque a été largement transformée par la diffusion des smartphones.

Pour s’adapter à cet essor, les établissements bancaires musclent leurs applications mobiles. Une nécessité devenue d’autant plus forte que ces dernières sont, comme l’ensemble des produits et services proposés en ligne, soumises à l’appréciation et au vote des utilisateurs. Les moyennes qui en découlent sont visibles par tous sur l’Apple Store, Google Play ou encore sur le store de Microsoft. Et elles sont très hétérogènes.

Pour s'en rendre compte, nous avons compilé les moyennes attribuées, à fin mai 2018, aux applis des principales banques traditionnelles, banques en ligne et néobanques. Ces notes s'avèrent toutefois imparfaites. Au regard des commentaires laissés, les personnes évaluent parfois davantage l’offre bancaire ou la prime de bienvenue que l’appli en elle-même. Elles peuvent également être biaisées lorsque les acteurs incitent les utilisateurs à attribuer la meilleure note possible.

Note des applis - Banque en ligneGoogle AndroidApple IOSWindows phone
Boursorama2,82,6-
ING Direct3,43,03,8
Fortuneo3,73,6-
Hello Bank2,72,92,9
Orange Bank3,13,0-
Monabanq4,02,74,1
BforBank3,22,1-
Moyenne3,32,83,6

Des utilisateurs peu satisfaits des applications des banques en ligne

Ces moyennes donnent tout de même aux prospects une idée de la qualité d’une application bancaire. Et, sur ce critère-là, les banques en ligne pure player (Boursorama, ING Direct, Fortuneo…) partent curieusement plutôt perdantes. En effet, quel que soit le système d’exploitation, iPhone ou Android (seules 3 banques en ligne ayant développé une application Windows Phone), les utilisateurs attribuent généralement des notes plus basses à leur application qu’à celles des banques traditionnelles. Ainsi, les interfaces Android des banques en ligne sont notées en moyenne 3,3 sur 5, contre 3,8 pour les banques avec agences. Sur iPhone, l’écart est semblable, les applis des établissements traditionnels recevant en moyenne la note de 3,2 sur 5, alors que les internautes attribuent seulement 2,8 à celles développées par les acteurs à distance.

Sur le papier pourtant, les interfaces mobiles des banques en ligne comportent plus de fonctionnalités. Il est difficile de déterminer pourquoi les votants s'estiment moins satisfaits de leurs outils. Est-ce que cela vient des choix d'architecture technique des banques en ligne qui rendent leurs applications moins robustes, comme pourraient par exemple l'indiquer les déboires qu'a connus Orange Bank à son lancement. Ou alors est-ce que les clients de ces acteurs, logiquement plus enclins à utiliser les nouvelles technologies, sont plus exigeants quant à la qualité des applis mobiles ?

Voir également : Le comparatif des offres des banques en ligne

L’ergonomie et la réactivité plus importantes que les fonctionnalités

Derrière ces moyennes se cachent de fortes disparités selon les établissements bancaires, et tout particulièrement chez les banques en ligne. Sur Google Play, les applis mobiles d’Hello Bank et de Boursorama – notées respectivement 2,7 et 2,8 sur 5 - obtiennent les moins bonnes notes parmi la vingtaine d’interfaces veillées. A l’inverse, l’appli Android développée par Monabanq obtient 4 sur 5, se classant ainsi parmi les meilleures applications mises au point par les établissements de crédit. Meilleure, alors même que ses fonctionnalités sont plus limitées. Par exemple, elle ne permet ni de bloquer temporairement sa carte bancaire, ni de prendre en compte en temps réel les opérations effectuées. ING Direct, qui elle le permet, n’obtient sur Android que 3,4 sur 5. Globalement, en lisant les commentaires laissés par les utilisateurs de Monabanq, ces derniers semblent retenir plus la simplicité et la clarté de l’interface que ses possibilités.

Note des applis - Banque traditionnelleGoogle AndroidApple IOSWindows phone
Crédit Agricole3,83,53,9
La Banque Postale3,73,03,5
Crédit Mutuel CM114,33,43,6
Crédit Mutuel Arkea (moyenne)3,52,6-
Caisse d'Epargne3,92,83,7
Banque Populaire3,63,12,5
BNP Paribas3,63,04,0
Société Générale4,14,03,4
Moyenne3,83,23,5

Ce constat peut être généralisé à l’ensemble des établissements de crédit. Le Crédit Mutuel CM11 reçoit par exemple un joli 4,3 pour son appli Google et un honorable 3,4 pour son interface iOS, des notes nettement supérieures à la moyenne des banques traditionnelles, alors même que l’application ne permet que de consulter son compte bancaire, émettre des virements et contacter son conseiller. A noter toutefois qu'en parallèle, le Crédit Mutuel a développé avec BNP Paribas Lyf Pay, une application de paiement mobile.

A toute règle, il y a évidemment des exceptions, à l’image de la Société Générale. En effet, si l’on se réfère aux outils des établissements bancaires de plein exercice, l'appli de la banque rouge et noire fait partie des plus complètes en termes d’utilisations (paiement mobile avec Paylib, agrégation de comptes, virements SMS, paramétrage des plafonds carte…). Un investissement récompensé par un 4 sur 5 par les détenteurs d’un iPhone et par un 4,1 sur 5 pour ceux disposant d’un mobile Android.

A lire aussi : A quoi ressemble l'appli bancaire idéale ?

Les néobanques assurent côté applis

Mais, au jeu du « qui propose la meilleure application bancaire ? », ce sont les néobanques qui l’emportent. Les internautes attribuent à leurs outils mobiles en moyenne 4 sur 5. Une belle note portée principalement par les fintechs d’origine étrangère. Les utilisateurs de la néobanque venue d’Allemagne N26 lui octroient ainsi en moyenne 4,4 ou 4,8 selon le système d’exploitation. Pour la licorne britannique Revolut, la moyenne grimpe même à 4,8 pour l’interface Android et 4,9 sur iPhone. L’ergonomie, couplée à des fonctionnalités inédites, ont vraisemblablement fait mouche auprès des mobinautes. Un résultat qui ne semble pas surprenant. En effet, ces start-ups sont généralement centrées sur le mobile (« mobile first »), leurs applications bancaires sont donc leur principale vitrine. Pour assoir leur stratégie et séduire rapidement des utilisateurs, très portés sur le mobile, elles n’ont donc d’autre choix que de les soigner.

Qu’en est-il des néobanques made in France ? Côté fonctionnalités, les applis C-zam et Nickel font généralement mieux que les établissements de crédit, mais sans toutefois égaler N26 et Revolut. Et cela se ressent dans les moyennes obtenues. Elles reçoivent en effet des notes proches de celles des banques en ligne.

Note des applis - NeobanqueGoogle AndroidApple IOSWindows phone
Nickel3,72,6-
C-Zam3,23,6-
Revolut4,84,9-
N264,44,8-
Moyenne4,04,0-

Les applications Windows délaissées par les acteurs à distance

Aucune néobanque présente en France ne propose d’application Windows Phone. Quant aux banques en ligne, seules ING Direct, Hello Bank et Monabanq en disposent d’une. Rien de surprenant ! La part de marché des Windows Phone est tombée à environ 6% en France, selon Comscore MobiLens. Et elle devrait continuer à décliner, Microsoft ayant en effet récemment annoncé qu’il mettait fin à ses ambitions dans les OS pour smartphones.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Mai 2018

Commentaires

Publié le 30 mai 2018 à 21h07 - #1Axel.N

Ils devraient prendre exemple des apple des néobanque, qui sont très ergonomiques et bien optimisé pour les plateformes ! Avec du code native

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 1er juin 2018 à 15h29 - #2JMarieL
  • Homme
  • Puy-de-Dôme
  • 60 ans

Me concernant, je suis passé de La Banque Postale à Boursorama et je peux vous dire que je suis enchanté des service de consultation à distance de Boursorama, que ce soit depuis mon ordinateur où depuis mon smartphone.
Tout est très clair et je peux consulter tous mes comptes (courants, d'épargne,...), qu'ils soient détenus chez Boursorama, à la Banque postale ou dans d'autres établissements (j'ai donné les autorisations nécessaires à Boursorama).
Leur système d'alertes est paramétrable à volonté et fiable sur tous les comptes (on peut être alerté gratuitement par mail et/ou SMS de tout ce que l'on souhaite surveiller tels que les montants minimum, les virements, les prélèvements, les chèques débités, les retraits d'espèces,...).
L'ajout d'un nouveau bénéficiaire, et le virement d'argent à celui-ci, ne prend que 5 minutes chez Boursorama quand il me fallait 48 heures à la Banque postale.
Et, a moins d'être nul(le) en environnement connecté, tout est intuitif et facile d'utilisation.
Je n'ai trouvé qu'un seul reproche à leur faire. Cela se situe au niveau des fonctions ; c'est l'export des données en format CSV (pour leur intégration dans un tableur) : c'est réalisable chez Boursorama mais il faut quand même consulter l'aide (qui explique la nécessité de faire une interrogation par dates pour voir apparaître en bas d'écran le bouton d'export...).
L'application smartphone est un tout petit peu moins complète que l'application sur ordinateur mais cela ne concerne que les fonctions les moins utiles.
Bonne fin de journée à tous.
Jean-Marie

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 1er juin 2018 à 18h58 - #3fremde

La typologie de client et leur niveau d'attente sont différents donc ce n'est pas illogique...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10