fortuneo
BforBank

Néobanque : Qonto a séduit 10 000 entreprises en 10 mois

Logo Qonto
DR

Lancée en juillet 2017, la néobanque Qonto vient de passer le cap des 10 000 entrepreneurs clients. Un chiffre « un peu au-dessus » des attentes des fondateurs.

2 500 clients fin septembre, 5 000 fin décembre et 10 000 fin mars : en doublant chaque trimestre le nombre de ses clients, Qonto est en train de réussir son pari. Lancée en juillet 2017, la jeune pousse parisienne a fait le choix de s’adresser à la clientèle des TPE/PME et des entrepreneurs, en lui appliquant les recettes de la néobanque : un compte courant 100% en ligne, avec Iban et carte bancaire, en temps réel et à la tarification transparente - à partir de 9 euros HT par mois pour les indépendants.

Bonne pioche, semble-t-il. « Ces chiffres sont un peu au-dessus de nos attentes, », se réjouit Alexandre Prot, co-fondateur et CEO de la fintech. « Nous bénéficions notamment d’un très bon bouche à oreille ».

Lire : Qonto, une néobanque dédiée aux entrepreneurs

Peu de micro-entreprises

Plus que les micro-entreprises - une « faible part de nos clients » - Qonto a réussi à intéresser des petites sociétés de services : « Des starts-up, des architectes, des agences de pub, des chauffeurs VTC, des designers, des petits cabinets de conseils », détaille Alexandre Prot.

Parmi elles, un tiers sont des sociétés récemment créées, exclusivement clientes de Qonto. Les autres possédaient déjà un compte dans une autre banque. Mais certaines (30% environ) ont choisi de le fermer. Un signe de confiance pour la néobanque, qui travaille avec le Crédit Mutuel Arkéa pour le cantonnement des dépôts de ses clients.

Pas seulement la génération Snapchat

Autre motif de satisfaction : la clientèle a un profil plus plus varié qu’attendu. Elle n’est, par exemple, qu’à un tiers parisienne, et s’étend jusqu’à l’outre-mer, « où les entreprises sont très contentes de pouvoir accéder à une offre en ligne », constate Alexandre Prot.

Elle n’est pas non plus limitée aux plus jeunes entrepreneurs. « Nous n’intéressons pas seulement la génération Snapchat. Moins de 10% des fondateurs des sociétés clientes ont moins de 30 ans », se félicite le patron de Qonto.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Avril 2018