BforBank

Banque en ligne : la Banque Postale lancera Ma French Bank en 2019

  • cBanque avec AFP
  • ,
  • 3 commentaires
Logo Ma French Bank
DR La Banque Postale

La Banque Postale a annoncé jeudi le lancement début 2019 d'une banque en ligne, prenant ainsi son temps pour entrer sur un marché déjà quadrillé par ses principales concurrentes, l'offre bancaire du géant des télécoms Orange ainsi que plusieurs start-up.

Baptisée « Ma French Bank », cette nouvelle banque en ligne « sera proposée au grand public au printemps 2019 », a annoncé la filiale bancaire de la Poste dans un communiqué, précisant que l'offre serait auparavant expérimentée « auprès d'un premier cercle de clients et de collaborateurs du groupe ». Le groupe avait évoqué début 2017 le lancement de cette banque en ligne mais le projet sera lancé plus tard que prévu puisqu'à l'époque c'était l'automne 2018 qui avait été retenu. Ma French Bank dispose déjà d'un agrément délivré par la BCE (effectif au 25 janvier 2018) et pourra ainsi octroyer des prêts au-delà des seuls services de paiements.

« On est encore à une échéance assez lointaine, il y a beaucoup de fonctionnalités qui sont en cours de travail », a expliqué à l'AFP Alice Holzman, qui chapeaute la stratégie numérique du groupe et dirigera la future banque en ligne. En tout état de cause, la Banque Postale est un des derniers établissements français à se lancer sur le secteur, dont la rentabilité est encore largement hypothétique. Y sont présentes - entre autres - Société Générale, avec Boursorama, Crédit Mutuel Arkea, avec Fortuneo, ou encore BNP Paribas, avec Hello Bank. A cela s'ajoute l'arrivée remarquée en 2017 d'Orange Bank, offre de l'opérateur historique des télécoms, et de plusieurs start-up comme l'allemande N26.

« Ne pas être la énième banque digitale sur le marché »

Parmi les exceptions, BPCE - fusion des Banques populaires et des Caisses d'épargne - dispose d'une banque en ligne allemande, Fidor, rachetée en 2016, mais elle tarde à la lancer en France et le président du directoire, François Pérol, a précisé fin janvier que ce serait d'abord sans agrément bancaire.

« On ne peut pas être la énième banque digitale sur le marché : on retrouvera le côté citoyen de la Banque Postale », a promis Alice Holzman, mettant l'accent sur des passerelles avec KissKissBankBank, plateforme de financement participatif du groupe, et promettant une ouverture de compte instantanée. « Le marché est encore naissant, je ne pense pas qu'on arrive trop tard », a-t-elle conclu. « On a un atout majeur avec (...) la possibilité de s'appuyer sur un réseau fort, qui n'est pas seulement bancaire ».

Une offre annoncée « sans conditions de ressources »

Dans son communiqué, la Banque Postale livre quelques éléments sur Ma French Bank : « Chacun pourra ouvrir un compte, sans conditions de ressources, très simplement depuis son mobile, mais aussi en bureau de poste. » L'offre, visant en priorité les 18-35 ans, proposera « de nombreux services bancaires utiles », mais aussi « des services non bancaires », comme l'accès à KissKissBankBank.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

Commentaires

Publié le 10 février 2018 à 14h35 - #1Compte anonyme

Apparemment ce serait pour 2018. Premier constat le nom de Ma french Bank c'est nul, mais bon. Second constat, arrivée tardive dans le milieu des banques en ligne et si les tarifs ne suivent pas la concurrence, c'est l' échec assuré. Créneaux visés : les jeunes mais pas seulement car les seniors connectés ça existe aussi qui ont vu la Banque Postale régresser d'année en année, sauf les tarifs. En zone rurale, faire 30 km pour ouvrir un LEP ou pour aller a un distributeur de billet, pathétique. Disposer de son argent a coup de 3000 euros par jour, ça implique de faire 6 ou 7 virements externes sur 6 ou 7 jours pour acheter une voiture ou alors faire 30 Km et prendre un rendez vous avec un conseiller (on ne rigole pas) Bref, gros chantier de dépoussiérage en perspective que j' attend avec impatience (moi qui suis client depuis 40 ans) en espérant ne pas être déçu. Quand je vois tout ce que je peux faire en ligne sur mon compte Boursorama, je mesure le fossé ... qui reste a combler.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?50
Publié le 20 juin 2018 à 18h25 - #2YannR

Je suis parfaitement en accord avec le commentaire précédent. Le nom Ma French Bank est vraiment nul, quand on veut essayer d'utiliser l'anglais on écrit My French Bank. Ils auraient pu choisir LBP mobile, cela aurait été plus simple.
Moi-aussi j'ai ouvert des comptes sur Fortuneo, Banque en ligne en quittant progressivement la Banque Postale (j'étais client depuis plus de 20 ans) et ses lourdeurs de gestion (moi-aussi j'ai expérimenté cette limite de versement de 3000€/jour pour transférer vers Fortuneo, pas triste).
A la Banque Postale je me suis aperçu de montants erronés pour mon Assurance-Vie (différences jamais corrigées entre les chiffres de leur site, ceux envoyés par courrier et ceux de la Conseillère Financière qui a donné sa démission récemment car aux remarques des clients elle n'arrivait pas à obtenir des répones de sa hiérarchie. Je pense qu'ils se basent sur le fait que peu de clients vérifient leurs comptabilités!!!!! ;-(().
Quel contraste avec Fortuneo, une grande disponibilité de la hotline, leur site très conviviale, la possibilité de faire de nombreuses opérations par soi-même avec envoi pour les plus sensibles d'un sms avec code de contrôle pour valider ces opérations, des frais réduits et souvent nuls, bref il n'y a pas photo.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 22 juin 2018 à 07h40 - #3jape

Effectivement, il est temps et je pense même trop tard, pour moi aussi, de récupérer une clientèle déçue de la Banque postale ... en tous cas pour moi qui l’ai quitté il y qq années pour Fortuneo.... après 40 ans de vie avec elle !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20

Ajouter un commentaire