BforBank

Néobanque : E.Leclerc dévoile ses projets pour Morning

Carte bancaire et application Morning

La prise de pouvoir de Banque Edel sur Morning est désormais officielle. Dans un communiqué, la filiale bancaire du groupe de grande distribution E.Leclerc dévoile ses intentions : pas de plan social, du BtoB mais aussi la continuation du projet de lancement d’une carte Morning à destination des particuliers.

On se demandait, depuis l’annonce de sa reprise par Banque Edel, à quelle sauce allait être mangé Morning. L’écho des intentions de la banque du groupe E.Leclerc évoquait pêle-mêle un plan social, une vente du siège de l’établissement de paiement toulousain et un abandon du projet de lancement d’une carte de paiement.

Au final, rien de tout cela ne semble au programme. Dans un communiqué officialisant sa prise de participation majoritaire au sein du capital de Morning - à hauteur de 79% à compter du 31 mars - Banque Edel s’emploie à clarifier ses intentions. Elle « n’envisage aucun licenciement ou plan de restructuration et s’est préoccupée dès le départ de rassurer les équipes de Morning à ce sujet », explique-t-elle. Et le siège flambant neuf de Saint-Elix-le-Château, à une cinquantaine de kilomètres de Toulouse, « continuera d’accueillir l’activité de la néobanque et ses salariés ».

La carte Morning toujours à l’ordre du jour

Au cours de la période de crise qui avait suivi, en décembre dernier, le retrait de l’agrément de Morning par l’ACPR, la Maif, ex actionnaire majoritaire toujours présent au capital, avait remis en cause la stratégie du fondateur et ancien patron, Eric Charpentier, de se lancer dans une offre à destination des particuliers : une carte bancaire pilotée sur mobile, à l’image de ce que proposent Compte Nickel ou N26.

Ce n’est pas le cas de Banque Edel, qui valide l’option BtoC et promet de « proposer, au mois de juin prochain, des nouveautés pour les clients toujours plus nombreux à précommander des cartes malgré les aléas rencontrés ». « Nous fondons beaucoup d’espoir sur la dématérialisation des paiements à partir du mobile, et sur le prépayé », complète Richard Pouillaude, nouveau dirigeant de Morning, cité dans le communiqué. « Nous avons hâte de finaliser les développements en cours pour pouvoir lancer nos premières offres. »

Un futur compte E.Leclerc en libre-service ?

Mais, comme annoncé, Banque Edel va également s’appuyer sur Morning pour lancer une offre BtoB, en marque blanche. Une option qui va lui « donner la possibilité (…) de continuer à déployer son offre de services sur le marché de l’acquisition des paiements et dorénavant de l’émission de cartes », détaille le communiqué.

De là à envisager le lancement d’un compte courant E.Leclerc, il n’y a qu’un pas, que le communiqué ne franchit pas tout à fait. Pour mémoire, le concurrent Carrefour Banque va lancer, le 18 avril prochain, C-zam, un compte courant en libre-service, disponible dans les rayons et aux caisses de ses 3.000 magasins.

Lire aussi : C-zam : le compte courant de Carrefour Banque est-il nickel ?

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Mars 2017