Hello Bank!

Banque en ligne : Monabanq redessine sa grille tarifaire

ancien logo Monabanq (avant 2016)

A compter du 1er septembre prochain, la banque en ligne Monabanq revoit largement son offre tarifaire, en transformant notamment son bouquet de services, le Compte tout compris, en offre générique de compte courant. Ce faisant, la filiale du Crédit Mutuel-CIC conserve son positionnement original sur le marché de la banque numérique : pas de gratuité sur la carte bancaire mais un prix modique (2 euros par mois), et une longue liste de services inclus dans l'offre de base.

Le changement est subtil mais réel. Jusqu'ici, Monabanq proposait à ses clients, en entrée de gamme, un compte à la carte, qui permettait de ne payer que les services utilisés. Dans ce cadre, la carte Visa classique à débit immédiat était facturée 30 euros par an. Les clients souhaitant disposer de ce moyen de paiement avaient donc tout intérêt à souscrire un Compte tout compris (CTC), un package facturé 24 euros par an incluant la Visa classique et toute une série de services.

Ce système a vécu. A compter du 1er septembre, le compte à la carte disparaît du catalogue de Monabanq, et avec lui la possibilité, dans le cadre d'un usage très modéré, de maintenir la facture annuelle de frais sous les 24 euros. L'offre de base devient en effet le CTC. Monabanq permet toujours aux clients qui le souhaitent de se passer de carte bancaire. Mais ils n'en tireront aucun bénéfice, puisqu'ils devront s'acquitter, à la place, de 24 euros au titre des frais de tenue de compte.

Gratuité pour les retraits

Ce changement de politique a un impact sur la nouvelle brochure tarifaire de Monabanq, déjà disponible sur son site internet. Avec la disparition du compte à la carte, toutes les lignes de frais inclues dans le CTC affichent désormais la gratuité. La banque en ligne va même plus loin, en « offrant » 28 services supplémentaires, parmi lesquels les retraits aux distributeurs automatiques. Jusqu’ici, ces derniers étaient facturés 1 euro à compter du onzième retrait par mois calendaire, à l’exception des porteurs d’une carte Visa Premier.

Monabanq fait également évoluer la tarification des retraits en devises : la commission fixe de 3,41 euros disparaît, tandis que la commission proportionnelle passe de 0,45% à 2%, avec un minimum de 1 euro. Une formule plus intéressante pour les retraits de petit montant.

D’autres changements sont toutefois moins favorables. Les détenteurs d’un CTC ne bénéficient plus de la tolérance d’agios de 3 euros par trimestre, qui est maintenant réservée à sa version haut de gamme, le Compte tout compris Premium (CTCP). Monabanq revoit aussi, à la hausse ou à la baisse, la facturation de certains incidents de paiements. La commission d’intervention, notamment, passe de 7,50 à 8 euros, le maximum réglementaire.

Le Compte tout compris Premium conservé

La version Premium du Compte tout compris, qui inclut des franchises de frais sur les paiements, les retraits et les virements effectués en devises à l’étranger, évolue également. Monabanq a fait le choix de conserver ce forfait, particulièrement favorable aux grands voyageurs et aux expatriés, mais en limite la portée. La gratuité (1) est maintenue seulement pour les 50 premiers paiements et les 25 premiers retraits effectués en devises au cours d’une année civile. Au-delà, les clients Premium devront payer, avec une ristourne de 25% par rapport au tarif de base.

La gratuité est par contre maintenue pour l’émission et la réception de virements en devises, ainsi que pour l’encaissement des chèques étrangers. Les clients Premium bénéficient aussi toujours de la franchise d’agios évoquée plus haut et d’assurances spécifiques pour les achats en ligne et le vol de mobile.

(1) NB : la gratuité ici signifie que Monabanq ne facture pas de commissions sur ces opérations. Il peut toutefois y avoir des commissions de change ou des frais liés à la banque étrangère ou à l’intermédiaire de l’opération de change.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM avec MdeB et FV / Août 2014