Assurance vie Afer : la mise au point sur les limitations d'accès au fonds euros

Logo de l'Afer
DR

Le président de l’Afer, Gérard Bekerman, a réfuté toute contrainte d’accès au fonds en euros ! Un démenti qui ne concerne toutefois que les adhérents actuels de l’Afer, pas les nouvelles souscriptions.

Une contrainte d’accès au fonds en euros, pour les versements qui dépassent 100 000 euros ? « Non ! » coupe le président de l’association d’épargnants Gérard Bekerman, à l’occasion d’un entretien sur l’avenir du fonds en euros. Gérard Bekerman poursuit ensuite en livrant une mise au point sur ce sujet : « Cette contrainte ne concerne pas l’Afer. Les règles du contrat Afer nécessitent l’aval de l’assemblée générale des adhérents. Donc j’insiste sur le fait qu’il n’existe aucune nouvelle contrainte d’accès au fonds en euros pour les adhérents Afer. » Gérard Bekerman sous-entend ainsi une forme de confusion entre les contraintes imposées par Aviva sur ses contrats « maison » et les modalités d’accès au contrat Afer.

Le sujet des restrictions d’accès au fonds en euros Afer a émargé suite aux publications de Marchés gagnants puis de L’Agefi, dans un contexte où plusieurs assureurs imposent effectivement des conditions de versement en unités de compte (UC) pour pouvoir accéder au fonds en euros.

Le démenti de Gérard Bekerman se limite toutefois aux actuels adhérents de l’Afer. Ainsi, à l’image des informations initialement publiées sur Marchés gagnants, l’assureur de l’Afer Aviva limiterait bel et bien l’accès au fonds en euros en cas de nouvelle souscription d’un contrat Afer. Si cette nouvelle souscription passe par un versement initial supérieur à 100 000 euros : « En ce qui concerne de nouvelles souscriptions, de la part de particuliers qui ne sont pas encore adhérents, là, les versements initiaux trop importants sur le fonds en euros peuvent être limités », reconnaît le président de l’Afer, sans toutefois confirmer le seuil choisi par l’assureur. Dans le cas de nouvelles souscriptions, une telle limitation ne contrevient en effet pas aux conditions du contrat Afer, qui n’a alors pas encore été signé…

Plus d'infos sur le contrat d'assurance vie Afer

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / BL / Novembre 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 22 novembre 2019 à 23h07 - #1Mathieu P
  • Homme

Intéressé récemment (Novembre 2019) pour souscrire au contrat Multisupport AFER, j'ai pris RDV avec un conseiller financier de l'assurance AVIVA qui distribue ce contrat. Ce dernier m'a annoncé que je ne pouvais placer que 70% de mes versements sur le fonds euro de cette assurance vie, les 30% restants devant être placé sur les unités de compte du contrat (sans même avoir mentionné un solde à partir duquel cette règle s'appliquerait).
J'ai lu à tête reposée les modalités du contrat remis (pas encore signé) et cette contrainte sur versements n'y est aucunement stipulée. Est-elle alors valide légalement? Est-ce un jeu de dupes pour les nouveaux clients?
Du coup, j'ai comparé les UC du contrat AFER par rapport à d'autres contrats d'assurance vie, et je me dis finalement qu'elles ne sont pas nombreuses et pas des plus rentables chez AFER. Si la contrainte de placement de 30% en UC est bien réelle, alors mieux vaut se tourner vers d'autres assureurs/distributeurs multisupports dont les UC sont mieux fournies et plus qualitatives!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 23 novembre 2019 à 07h09 - #2Petit louis
  • Homme
  • 67 ans

....sauf que le contrat multisupport Afer est une référence sur le marché,depuis des années.
Alors, il reste à trouver un aussi bon fonds, sans doute du côté des associations (voire mutuelles) où le fonds en euros y est ''cantonné'' !!!
Par ailleurs,à mon sens,on ne peut modifier le contrat Afer que par décision d'une AG.
C'est pour cela qu'imposer 30% d'UC , me paraît abusif..et digne d'insistance puis d'un recours!!!
Bon courage !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10

Ajouter un commentaire