defiscalisation-mode-demploi.com : Découvrez ce que la déficalisation peut vous rapporter

Assurance vie : les bonus de bienvenue de plus en plus difficiles à toucher

Billets de 100 euros emprisonnés
© rupbilder - Fotolia.com

Pour inciter les épargnants à investir ailleurs que sur les fonds en euros, les banques et les courtiers réservent de plus en plus leur prime de bienvenue à leurs clients plaçant 40% de leur épargne sur des supports non garantis.

Pour s’extirper du problème du fonds euros – la difficulté à maintenir une rémunération généreuse dans un contexte de taux très bas – les courtiers en assurance vie ont décidé de subventionner l’investissement sur les unités de compte (UC). Ces supports ne sont en effet pas soumis à la contrainte de rendement positif. C’est pourquoi ils offrent plus de flexibilité aux gestionnaires dans leurs arbitrages. Mais, pour les épargnants, la bascule est difficile à faire. Et les fonds euros continuent d’accaparer l’essentiel des versements sur les contrats, 76% des cotisations en septembre dernier, selon la Fédération française de l’assurance.

C’est pourquoi, afin d’acclimater les investisseurs aux UC, les assureurs et les distributeurs s’attaquent aux jeunes clients, c’est-à-dire ceux ouvrant leur première assurance vie chez eux. Comment ? En conditionnant l’accès à leurs juteuses primes de bienvenue à un investissement important en unités de compte.

Ces derniers jours, plusieurs enseignes ont encore durci cette contrainte. Ainsi, chez BforBank, pour obtenir le bonus d’ouverture de 120 euros, il faut désormais investir au moins 3 000 euros dont 40% sur des UC. Avant le 6 novembre, la banque en ligne imposait une part minimale de 25% seulement. En clair, si un épargnant souhaite placer 5 000 euros sur BforBank Vie, il doit désormais placer au moins 2 000 euros en UC, contre 1 250 euros auparavant, pour obtenir la prime.

Le courtier Assurance-vie.com s’est aussi récemment aligné sur cette proportion. Depuis ce vendredi, pour espérer obtenir 300 euros de prime en ouvrant un contrat Puissance Sélection, l’épargnant doit allouer 40% de son versement initial (d'au moins 12 000 euros) sur des UC. Il en va de même pour son contrat Evolution Vie. Le bonus maximum de 350 euros nécessite désormais d’investir 40% en UC, contre 35% précédemment, pour une mise initiale d'au moins 9 000 euros.

Comparer les assurances vie

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / MEF / Novembre 2019

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire