psa

Binck Vie : l'assurance vie qui va plaire aux boursicoteurs

  • Par Julien BROSSARD
  • Article Partenaire
Personnes analysant un graphique sur tablette
© I Believe I Can Fly - Fotolia.com

Le courtier en ligne Binck a lancé il y a quelques semaines sa première assurance vie. Baptisé Binck Vie et assuré par Generali, ce contrat permet de loger sans surcoût des actions du CAC 40, du SBF 120 et de l’Euro Stoxx 50.

Que vous soyez un boursicoteur du dimanche ou un financier averti, vous avez probablement déjà entendu parler du broker en ligne Binck. Succursale française de la banque d’investissement néerlandaise BinckBank, Binck fait partie des 5 courtiers par qui transite le volume d’ordres le plus important en Europe.

En novembre dernier, le broker a entrepris d’ouvrir ses services à une plus large clientèle d’épargnants en lançant son premier contrat d’assurance vie. Mais à la sauce d’un courtier en bourse ! En gestion libre, Binck Vie donne en effet accès à une large gamme de « titres vifs » : l’épargnant peut ainsi loger dans son contrat des actions en direct, sans passer par l’intermédiaire d’un fonds en unités de compte.

Une centaine d’actions éligibles à Binck Vie

Ces titres de sociétés cotées au CAC 40, au SBF 120 ou encore à l’Euro Stoxx 50 sont accessibles sans surcoût, quand les contrats qui intègrent des actions en direct appliquent souvent une commission supplémentaire. Autrement dit, en gestion libre, les frais de gestion sont de 0,75% que l’épargnant investisse sur les fonds euros de Generali (Eurossima ou Netissima), sur des unités de compte ou sur des actions. De quoi réconcilier les boursicoteurs avec les produits patrimoniaux comme l’assurance vie !

Au lancement de l'assurance vie Binck, le courtier en ligne soulignait vouloir rapidement étendre les titres éligibles. « Nous allons lancer le contrat avec une trentaine de titres vifs, essentiellement des actions du CAC40, l’objectif étant de porter ce panel à 60 ou 70 titres l’an prochain », expliquait ainsi Mathieu Ramadier, responsable du développement de BinckBank France. Promesse tenue. Moins de 6 mois plus tard, le contrat est désormais compatible avec plus de 100 actions, en plus des 2 fonds euros, des 200 OPC et des 50 trackers. Mais l'accès à ces titres vifs, cela se mérite… puisque Binck les réserve aux assurés investissant au moins 10 000 euros par ligne.

La gestion sous mandat également possible

Les investisseurs moins adeptes des marchés ou qui ne souhaitent pas s’investir régulièrement dans le suivi de leur contrat peuvent opter pour une gestion sous mandat. Dans ce cas-là, les arbitrages sont réalisés par le robot-conseiller de BinckBank, qui pioche dans une sélection de fonds indiciels, en respect du profil de gestion choisi. Cette option entraine des frais additionnels de 0,75% sur les unités de compte, portant ainsi à 1,50% maximum les frais de gestion de ces supports.

Comme la plupart des contrats commercialisés en ligne, Binck Vie est particulièrement accessible : à partir d'un versement initial de 300 euros, que le client opte pour la gestion libre ou signe un mandat d’arbitrage. Mais en versant un petit peu plus, Binck offre une prime de bienvenue de 50 à 150 euros pour une ouverture avant la fin de l'année 2019.

En savoir plus sur les caractéristiques de Binck Vie

Partager cet article :

© cbanque.com