Assurance-vie : l'Afer baisse de 0,15 point le taux de son fonds euros

  • cBanque avec AFP
  • ,
Logo de l'Afer
DR

L'Afer, l'une des principales associations d'épargnants qui commercialise des contrats d'assurance-vie, a annoncé mardi une baisse du taux de rémunération de son fonds en euros en 2018, à 2,25% nets de frais de gestion, contre 2,40% l'année précédente.

Ce recul s'inscrit dans la tendance des prévisions qui tablent en moyenne en 2018 sur un taux de rémunération moyen des fonds en euros à 1,6% contre 1,8% en 2017, selon les estimations du cabinet d'études Facts and Figures. Un rendement en baisse alors même que l'Afer indique ne pas avoir mis en réserve une partie des bénéfices générés. Ses provisions pour participation aux bénéfices (PPB) atteignent 355 millions d'euros à fin 2018.

Concernant les unités de compte (UC) - ces supports non garantis - elles enregistrent globalement des contre-performances, allant de -5,4% pour les contrats adossés à des obligations à -29% pour ceux dédiés aux investissements plus risqués sur des groupes de petite capitalisation, des fonds de capital-risque ou pour l'innovation. Les fonds liés à la gestion d'actifs immobiliers tirent en revanche leur épingle du jeu avec des rendements de plus de 3% : 3,7% pour Afer Immo et 3,3% pour Afer Immo 2, détaille l'association dans son communiqué.

Lire aussi : le palmarès 2018 de l'assurance-vie

Des performances reflets de la conjoncture économique

L'Afer explique ses performances moroses par la « conjoncture économique mondiale déprimée par les menaces de guerre commerciale Chine-Etats-Unis, le revirement de la politique de la Fed, les risques liés au Brexit et à la dette italienne et les prévisions de croissance mondiale revues à la baisse ». « Ces évolutions de marchés ont conduit l'Afer à renforcer sa diversification car elle contribue à une meilleure gestion », a déclaré Gérard Bekerman, son président.

Ainsi, outre l'assureur Aviva, partenaire depuis plus de 40 ans de l'Afer, et les gestionnaires d'actifs Ardian et BNP Paribas AM, le groupe Rothschild & Co Asset Management Europe devient un nouveau partenaire de l'association d'épargnants. Cette diversification se poursuivra en 2019 avec le lancement de deux appels d'offres, l'un pour la gestion du contrat Afer Patrimoine, dont le nouveau gérant sera connu au premier trimestre, l'autre pour un nouveau fonds dédié aux groupes de capitalisation moyenne.

L'encours total des contrats a reculé à 52,9 milliards d'euros contre 53,1 milliards en 2017, la part des contrats en UC passant de 10,2 milliards d'euros à 9,7 milliards en 2018 alors qu'inversement la part des contrats en fonds euros garantis grimpe de 42,9 à 43,2 milliards d'euros. En 2018, l'Afer revendique plus de 746 000 adhérents.

En savoir plus sur le contrat multisupport Afer

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.