Assurance-vie : les Français plébiscitent la transférabilité des contrats

  • Par
Livre d'assurance-vie
© Jérôme Rommé - Fotolia.com

Trois quarts des Français et surtout 86% des détenteurs d’assurance-vie sont favorables à une mesure favorisant la concurrence sur le marché de l’assurance-vie : la possibilité de transférer son contrat d’un assureur vers un autre.

A l’occasion de l’examen du projet de loi Pacte à l’Assemblée nationale, la fintech Nalo a commandé à YouGov (1) un sondage sur le transfert des contrats d’assurance-vie. En effet, si vous voulez changer d’assureur aujourd'hui, vous n’avez pas d’autre choix que de clôturer votre contrat pour l’ouvrir chez un autre, en perdant ainsi toute antériorité fiscale. A la différence d’un Perp, d’un PEL ou d’un PEA, vous ne pouvez en effet pas réclamer le transfert de votre épargne d’un établissement à un autre.

Lorsque l’institut YouGov interroge l’ensemble de la population sur cette possibilité de transfert, 74% des sondés s’y disent favorables. En posant cette même question à une population plus sensibilisée à cette problématique, les Français ayant déjà détenu un contrat d’assurance-vie, la proportion de personnes favorables à la transférabilité grimpe même à 86%.

Une mesure intégrée dans la loi Pacte ?

« Beaucoup d’épargnants français aimeraient transférer leur assurance-vie car leur contrat actuel ne permet plus de répondre à leurs objectifs », déclare dans un communiqué Hugo Bompard, directeur scientifique de Nalo, plateforme distribuant des contrats incluant une gestion « sur mesure ». « Certains sont déçus de la performance quand d’autres observent avec regret que leur établissement d’origine n’a pas pris le virage du digital. »

La transférabilité de l’assurance-vie est régulièrement réclamée par les courtiers d’épargne en ligne, par certaines associations de consommateurs ou par la presse spécialisée. Le projet de loi Pacte actuellement en débat à l’Assemblée ne prévoit pas d’instaurer cette transférabilité. En 2014, suite à la sollicitation de parlementaires, Bercy avait réaffirmé son opposition à cette mesure.

Lire aussi : Transférer ses contrats d'assurance-vie, Bercy dit (encore) non

(1) Sondage réalisé par YouGov auprès d’un panel de 1 000 personnes.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Septembre 2018