Assurance-vie en ligne : la MIF fait sa révolution

Logo de la MIF
DR

Finie l’époque encore récente où la MIF ne proposait que des contrats d’assurance-vie monosupport en euros. Après avoir lancé Horizon Euroactif début 2016, la MIF passe à la vitesse supérieure en transformant son contrat phare en assurance-vie multisupports.

La Mutuelle d’Ivry-la Fraternelle avait déjà amorcé un tournant l’an passé en lançant Horizon Euroactif, qui prévoit une prise de risque limitée en unités de compte, alors que cet assureur mutualiste a historiquement misé sur l’assurance-vie monosupport, 100% fonds en euros. Mais, aujourd'hui, les fonds à capital garanti rapportent moins aux épargnants, et coûtent cher en fonds propres aux assureurs. Cette fois, la MIF assume très clairement le virage de la fin du 100% garanti en transformant son contrat phare Compte Epargne Libre Avenir en « Compte Epargne Libre Avenir Multisupport ».

« Le rendement du portefeuille obligataire des assureurs est (…) mécaniquement tiré vers le bas par l’environnement d’investissement actuel », justifie par ailleurs la MIF dans son magazine trimestriel destiné à ses adhérents. Pour rappel, la MIF a servi un rendement de 2,60% pour l’année 2016, contre 3,30% en 2015. « Le seul fonds en euros, s’il demeurera l’élément central des contrats d’assurance-vie, ne pourra plus à lui seul permettre l’alliance de la sécurité et de la performance », explique ainsi l’assureur mutualiste.

Les actuels adhérents incités au transfert Fourgous

D’où le choix de lancer une nouvelle version du contrat phare. A l’heure du lancement, 11 supports en unités de compte (UC) sont disponibles en parallèle de l’historique Fonds Euro MIF. Il s’agit d’UC proposés par quelques uns des plus gros gestionnaires de la place : Carmignac, Financière de l’Echiquier, CPR AM, etc.

La désormais ex-version du Compte Epargne Libre Avenir, en monosupport, n’est plus ouverte à la souscription, laissant place à la version Multisupport pour les nouveaux adhérents. En revanche, les titulaires d’un Compte Epargne Libre Avenir « version n°1 » conservent contractuellement une assurance-vie monosupport. La MIF les incite donc à utiliser le transfert « Fourgous » pour transformer leur contrat en multisupports sans perdre leur antériorité fiscale (1). S’ils transfèrent leur contrat avant la fin juin, l’assureur leur promet même « un bonus de 1% sur le montant des capitaux transférés en UC », comme la MIF le souligne dans un communiqué.

Lire aussi : 5 milliards d’euros de transfert Fourgous en 2015

Des frais de versement incitatifs sur les UC

Outre cette offre ponctuelle, les frais portant sur les UC montrent aussi une claire volonté de la MIF d’orienter ses adhérents vers les supports sans garantie en capital. Sur le fonds en euros, les frais de versement (jusqu’à 2%) et de gestion (0,35%) n’évoluent pas. Mais la politique tarifaire est bien différente sur la partie unités de compte du contrats. Sur les supports en UC, la MIF ne facture ni les versements, ni les arbitrages entre UC ou du fonds euros vers les UC. Les frais de gestion sur les UC atteignent eux 0,60%, soit un tarif comparable au niveau appliqué sur de nombreuses assurances-vie en ligne.

Nouveau site et souscription en ligne

A l’occasion du lancement de ce nouveau contrat, la MIF a mis en ligne une nouvelle version de son site internet, plus moderne. La MIF annonce par ailleurs la « souscription 100% en ligne », avec la signature électronique. Dans le communiqué, le directeur général Olivier Sentis estime qu’il était « essentiel » de « faire évoluer nos produits afin d’offrir une offre plus large, et de développer des services adaptés aux nouveaux usages, avec notamment la souscription 100% en ligne, que nous sommes d’ailleurs l’un des rares assureurs à proposer ».

(1) Dans le cadre du transfert « Fourgous », les titulaires du contrat doivent transférer une part minimum de leur épargne en UC, actuellement fixée à 20% par les assureurs.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL avec MB / Mars 2017